Le PSG gaspille un doublé de Kylian Mbappé en Ligue 1 : Un match palpitant à ne pas manquer !


Le Paris Saint-Germain a gâché une performance exceptionnelle de Kylian Mbappé ce week-end, perdant 3-2 contre Nice au Parc des Princes. Cette défaite anéantit les espoirs du PSG de prendre temporairement la tête de la Ligue 1 devant Monaco. #PSG #Ligue1

La défense du PSG a montré des signes de nervosité tout au long du match, tandis que le milieu de terrain semblait manquer de fluidité. Ces faiblesses sont préoccupantes à seulement trois jours du début de la Ligue des champions et à neuf jours du classique contre Marseille. #ParisSaintGermain #Dortmund #Marseille

Malgré un doublé de Mbappé, qui avait été titularisé et nommé capitaine malgré une légère gêne au tendon rotulien, le PSG n’a pas réussi à remporter la victoire. L’entraîneur Luis Enrique, qui connaissait jusqu’à présent un bon début de saison, se retrouve maintenant face à une alerte sérieuse. #KylianMbappé #LuisEnrique

Le PSG a connu un début de match prometteur, mais Nice a rapidement organisé un pressing efficace qui a mis à mal la défense parisienne. Une mauvaise relance et quelques erreurs défensives ont permis à Nice de prendre l’avantage. #Nice #Pressing

Le héros de la soirée pour Nice était Moffi, qui a non seulement marqué deux buts, dont un superbe tir lointain, mais a également provoqué les supporters parisiens en enlevant son maillot devant la tribune Auteuil. Une provocation qui lui a valu les sifflets et la colère du public et de Donnarumma. #Moffi #Nice

Malgré la remontée spectaculaire de Mbappé en fin de match, marquant un superbe but de volée, le PSG n’a pas réussi à inverser la tendance. Parmi les nouvelles recrues offensives coûteuses de l’été, seul Kolo Muani a réussi à convaincre en offrant une passe décisive à Mbappé. Les autres, tels que Dembélé et Ramos, ont été décevants. #KoloMuani #Dembélé #Ramos

Dans l’ensemble, le PSG a beaucoup souffert dans la profondeur et n’a pas réussi à se montrer convaincant au milieu de terrain. Le capital de confiance de Carlos Soler a pris un coup et Luis Enrique a dû faire entrer Manuel Ugarte en seconde mi-temps pour tenter de changer le cours du jeu. #CarlosSoler #ManuelUgarte

Le PSG doit rapidement se ressaisir avant le match contre Dortmund en Ligue des champions. Une phase de groupe difficile attend le club parisien, qui devra également affronter l’AC Milan et Newcastle. De plus, les supporters attendent une réaction immédiate de l’équipe lors du classique contre Marseille. #BorussiaDortmund #ACMilan #Newcastle #Classique #Marseille

Le Paris SG a préparé de la pire des manières son choc contre Dortmund mardi en s’inclinant au Parc des Princes 3-2 contre un Nice bien organisé, perdant du même coup l’opportunité de prendre provisoirement la tête de la Ligue 1 à Monaco.

La fébrilité de l’arrière-garde parisienne mais aussi le manque de fluidité du milieu sont inquiétants pour le club à trois jours du début de la Ligue des champions et à neuf jours du classique contre Marseille. Le doublé de Kylian Mbappé, titulaire et capitaine quelques jours après une gêne au tendon rotulien, n’y a rien fait.

L’entraîneur Luis Enrique, arrivé à l’été, connaît sa première sérieuse alerte, après pourtant deux soirées réussies contre Lens (3-1) et Lyon (4-1).

Il était difficile de prédire cette soirée ratée au vu des cinq premières minutes, alors que le PSG avait mis autoritairement le pied sur le ballon. Mais les Niçois ont ensuite commencé à organiser un pressing efficace, qui a fait commettre plusieurs approximations à l’arrière-garde parisienne.

Une mauvaise relance au pied de Donnarumma (5e), une perte de balle dans l’axe (7e) ou encore une déviation in extremis du talon par Danilo pour fermer le chemin du but ont symbolisé les errances du PSG.

Le cauchemar de la défense parisienne vendredi soir tenait en cinq lettres: Moffi. Il profitait d’une perte de balle de Kylian Mbappé pour marquer sur une frappe déviée, avant de provoquer le public.

Provocation qu’il a redoublée lors de son deuxième but, lui qui a pu tranquillement ajuster sa frappe lointaine devant un Skriniar attentiste (68e). En enlevant son maillot devant la tribune Auteuil au nez et à la barbe des ultras parisiens, il s’attirait les sifflets du public et la colère de Donnarumma.

Transparent

Entre-temps, Moffi s’est aussi offert une passe décisive pour Laborde après avoir remonté le ballon depuis son camp (53e).

Mbappé, qui avait déjà remis le PSG à l’endroit par une frappe à la limite de la surface de réparation (29e), a fait planer un air de France-Argentine au dernier Mondial en reprenant de volée un centre de la recrue Kolo Muani (87e). Mais la remontée n’a pas eu lieu.

Par sa justesse après sa rentrée en jeu, celui-ci a été le seul à vraiment convaincre parmi les coûteuses recrues de l’été en attaque. Dembélé a bien réussi plusieurs des dribbles qui sont sa marque, mais il a vendangé deux occasions franches (28e, 37e). Quant à Ramos, en dehors d’une tête mollassonne, il a été transparent.

Dans l’ensemble Paris, orphelin de son capitaine Marquinhos laissé au repos, a beaucoup souffert dans la profondeur, malgré quelques interventions convaincantes de Danilo.

Au milieu, Carlos Soler a raté sa chance, obligeant Luis Enrique à faire rentrer Manuel Ugarte, ménagé au retour de sa sélection uruguayenne, tôt en seconde mi-temps.

Paris doit vite se remettre à l’endroit… en trois jours, quand le Borussia Dortmund va débarquer au Parc pour entamer une phase de groupe difficile, avec aussi l’AC Milan et Newcastle.

Nul doute également que les supporters parisiens ne pardonneraient pas une telle fébrilité, dans son jardin face aux Marseillais dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *