Émilise Lessard-Therrien interpelle Québec solidaire pour mettre fin à ses achats de publicités sur Facebook : Une requête qui ne manque pas de piquer notre curiosité et susciter notre intérêt !


#Politique #QuébecSolidaire #Facebook #Publicité #Boycott #Élections #RéseauxSociaux #Multinationale #Protestation

Émilise Lessard-Therrien demande à Québec solidaire de ne plus acheter de pub sur Facebook

La candidate au poste de co-porte-parole de Québec solidaire, Émilise Lessard-Therrien, demande à son parti de ne pas renouveler ses publicités sur Facebook après la « Journée sans Meta », qui bat son plein aujourd’hui.

Dans une entrevue accordée à notre Bureau parlementaire, l’ex-députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue a raconté que plusieurs membres de QS lui ont écrit pour « manifester leur malaise » avec les placements publicitaires effectués par leur parti dans le cadre de l’élection partielle dans Jean-Talon.

« Je comprends que les gens puissent être dérangés par la position qu’a prise Québec solidaire », a confié celle qui aspire à succéder à Manon Massé. En tant que solidaire, « je n’ai pas le choix d’être critique » de la position défendue par son parti, a-t-elle indiqué.

Selon elle, QS devrait revenir sur sa décision de réactiver ses huit publicités qui ont été suspendues seulement pour la journée de boycott d’aujourd’hui, initiée entre autres par la FPJQ pour protester contre le blocage de nouvelles imposé par la maison mère de Facebook et Instagram en réponse à la loi fédérale C-18.

Protestation

Émilise Lessard-Therrien insiste : elle comprend pourquoi son parti a acheté de la publicité sur Facebook en vue du scrutin du 2 octobre prochain. « Ça démontre à quel point on est captifs de cette multinationale pour rejoindre les gens là où ils s’informent », a-t-elle observé.

« Je comprends pourquoi le parti le fait, c’est ça qui est frustrant : c’est qu’on est pognés [avec le géant Meta] », concède Mme Lessard-Therrien, en rappelant que les jeunes, une partie importante du public de QS, sont très présents sur les réseaux sociaux.

N’empêche, QS ne devrait plus y acheter de publicité, selon elle. « Ce serait mon souhait, dans la mesure où c’est un acte de protestation important contre cette multinationale », a-t-elle expliqué.

Utiliser sans commanditer

Le parti pourrait, par exemple, utiliser Facebook en y faisant des publications sans les commanditer.

« Moi, je l’utilise, par contre, je n’achète pas de publicité [sur Facebook et Instagram] dans le cadre de ma course », a-t-elle souligné.

Seuls le Parti québécois et la Coalition avenir Québec et sont engagés à ne plus acheter de publicité sur les plateformes du géant Meta.

Le Parti libéral du Québec, Québec solidaire et le Parti conservateur du Québec ont tous procédé à des placements publicitaires sur Facebook depuis le début de la campagne électorale dans Jean-Talon.

QS et le PLQ ont confirmé, jeudi, leur intention de réactiver leurs publicités à compter de samedi, jusqu’à l’élection du 2 octobre.

#JournalDeMontréal #Politique #Québec #Médias #Communication

La candidate au poste de co-porte-parole de Québec solidaire, Émilise Lessard-Therrien, demande à son parti de ne pas renouveler ses publicités sur Facebook après la « Journée sans Meta », qui bat son plein aujourd’hui. 

• À lire aussi: Pubs sur Facebook: Québec solidaire «devrait peut-être changer de nom», raille Legault

• À lire aussi: Journée sans Meta: invitation au boycottage de Facebook et Instagram vendredi

Dans une entrevue accordée à notre Bureau parlementaire, l’ex-députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue a raconté que plusieurs membres de QS lui ont écrit pour « manifester leur malaise » avec les placements publicitaires effectués par leur parti dans le cadre de l’élection partielle dans Jean-Talon.

« Je comprends que les gens puissent être dérangés par la position qu’a prise Québec solidaire », a confié celle qui aspire à succéder à Manon Massé. En tant que solidaire, « je n’ai pas le choix d’être critique » de la position défendue par son parti, a-t-elle indiqué.

Selon elle, QS devrait revenir sur sa décision de réactiver ses huit publicités qui ont été suspendues seulement pour la journée de boycott d’aujourd’hui, initiée entre autres par la FPJQ pour protester contre le blocage de nouvelles imposé par la maison mère de Facebook et Instagram en réponse à la loi fédérale C-18.

  • Écoutez l’édito de Yasmine Abdelfadel diffusé chaque jour en direct 13 h 30 via QUB radio :


Protestation

Émilise Lessard-Therrien insiste : elle comprend pourquoi son parti a acheté de la publicité sur Facebook en vue du scrutin du 2 octobre prochain. « Ça démontre à quel point on est captifs de cette multinationale pour rejoindre les gens là où ils s’informent », a-t-elle observé.

« Je comprends pourquoi le parti le fait, c’est ça qui est frustrant : c’est qu’on est pognés [avec le géant Meta] », concède Mme Lessard-Therrien, en rappelant que les jeunes, une partie importante du public de QS, sont très présents sur les réseaux sociaux.

N’empêche, QS ne devrait plus y acheter de publicité, selon elle. « Ce serait mon souhait, dans la mesure où c’est un acte de protestation important contre cette multinationale », a-t-elle expliqué.

  • Écoutez la rencontre Dutrizac-Dumont via QUB radio :


Utiliser sans commanditer

Le parti pourrait, par exemple, utiliser Facebook en y faisant des publications sans les commanditer.

« Moi, je l’utilise, par contre, je n’achète pas de publicité [sur Facebook et Instragram] dans le cadre de ma course », a-t-elle souligné.

Seuls le Parti québécois et la Coalition avenir Québec et sont engagés à ne plus acheter de publicité sur les plateformes du géant Meta.

Le Parti libéral du Québec, Québec solidaire et le Parti conservateur du Québec ont tous procédé à des placements publicitaires sur Facebook depuis le début de la campagne électorale dans Jean-Talon.

QS et le PLQ ont confirmé, jeudi, leur intention de réactiver leurs publicités à compter de samedi, jusqu’à l’élection du 2 octobre.

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Écrivez-nous à l’adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *