Louis Bielle-Biarrey, le joueur qui a libéré l’équipe de France contre l’Uruguay


#LouisBielleBiarrey #CoupeDuMondeDeRugby #Rugby #France #Uruguay #ÉquipeDeFrance #Ailier #Essai #Jeunesse #Performance #Vitesse

Louis Bielle-Biarrey, l’ailier qui a libéré les Bleus face à l’Uruguay.

Dans un match de la Coupe du monde de rugby opposant la France à l’Uruguay, Louis Bielle-Biarrey a été le héros inattendu de la soirée. Alors que la rencontre était attendue comme étant un spectacle débridé, elle s’est avérée fermée et hachée. Dans ce contexte, l’ailier français a dû attendre patiemment une occasion. Et c’est à huit minutes de la fin du match qu’il a trouvé le ballon qui lui a permis d’inscrire le premier essai de sa jeune carrière en Coupe du monde. Cet essai a finalement scellé la victoire des Bleus sur un score de 27-12. #LouisBielleBiarrey #CoupeDuMondeDeRugby #France #Uruguay #Ailier #Essai

Pour un ailier, recevoir peu de ballons est une situation inhabituelle. Mais dans ce match difficile pour tous les joueurs, Louis Bielle-Biarrey a dû ralentir et s’adapter à la situation. À seulement 20 ans et 87 jours, il est déjà devenu le joueur le plus jeune à disputer une rencontre de Coupe du monde pour l’équipe de France. Une statistique impressionnante dont il ne se soucie guère, préférant se concentrer sur les performances de son équipe. #Rugby #France #Uruguay #LouisBielleBiarrey

Les compétences de Louis Bielle-Biarrey sur le terrain ont été remarquées par ses coéquipiers et entraîneurs. En effet, sa vitesse et ses crochets déroutants ont séduit les fans et les experts du rugby. Son coentraîneur de la conquête tricolore, William Servat, l’a qualifié de joueur très talentueux et affamé de réussite. Avec sa pointe de vitesse impressionnante, Louis Bielle-Biarrey a fait des étincelles depuis ses débuts en équipe de France. #LouisBielleBiarrey #Rugby #France #Uruguay #Vitesse

La jeunesse et le talent de Louis Bielle-Biarrey laissent entrevoir un avenir prometteur pour l’ailier français. Son premier essai en Coupe du monde est une source de fierté pour lui, bien qu’il le relativise en affirmant qu’il n’a pas eu à faire grand-chose sur cette action. Cependant, sa contribution à l’équipe et sa capacité à changer le cours d’un match font de lui un joueur à suivre de près. Comme l’a souligné William Servat, il ne faut jamais fermer la porte à l’éclosion d’un jeune talent. #LouisBielleBiarrey #Rugby #France #Uruguay #Jeunesse #Performance

En conclusion, Louis Bielle-Biarrey a démontré tout son potentiel lors du match opposant la France à l’Uruguay. Malgré un jeu difficile, il a su saisir sa chance et inscrire le but décisif pour son équipe. Son jeune âge et sa vitesse impressionnante en font un joueur prometteur pour l’avenir du rugby français. Il ne fait aucun doute que Louis Bielle-Biarrey continuera à surprendre et à marquer des essais dans les prochains matchs. #LouisBielleBiarrey #Rugby #France #Uruguay #Performance #Vitesse

Louis Bielle-Biarrey, après avoir inscrit un essai, lors du match de la Coupe du monde opposant la France à l’Uruguay, le 14 septembre 2023, à Villeneuve-d’Ascq (Nord).

Quand on a pris l’habitude de brûler les étapes, une soirée d’attente peut paraître longue. Jeudi 14 septembre, dans une partie entre la France et l’Uruguay qui semblait promise à un jeu débridé mais qui s’est finalement révélée fermée et hachée, Louis Bielle-Biarrey a attendu. Longtemps. « C’est sûr que j’aurais aimé avoir un peu plus de ballons », a reconnu le jeune ailier français après le match. Il ne lui en aura fallu qu’un, à huit minutes de la fin de la partie, pour inscrire son premier essai en Coupe du monde, et écarter définitivement des Uruguayens accrocheurs (27-12).

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés France-Uruguay : les Bleus petits vainqueurs d’une partie sans saveur

Lorsqu’une équipe de rugby déploie son jeu de passes, les ailiers sont à la fête. A l’inverse, comme ce fut le cas jeudi, quand la machine se grippe, rares sont les ballons à parvenir sur les bords du terrain. Dans « un match un peu compliqué pour tout le monde », dont on ne retiendra que la victoire finale, Louis Bielle-Barrey a été contraint de ralentir. Tout sauf une habitude.

« Ça fait deux ou trois ans que ça va très vite pour moi. Je m’y fais », racontait le benjamin des Bleus, début août. A 20 ans et 87 jours, l’ailier de Bordeaux-Bègles est devenu, jeudi, le plus jeune international tricolore à disputer une rencontre de Coupe du monde, effaçant Romain Ntamack des tablettes (20 ans et 143 jours, lors du Mondial au Japon). Une statistique que le minot avait évacuée d’un sourire, mardi, à son arrivée à Lille : « Je l’ai vu sur les réseaux sociaux, mais ça ne m’évoque pas grand-chose. Ça ne nous aidera pas à être champions du monde. »

Ses performances, en revanche, pourraient y contribuer. Déjà marqueur pour son premier match avec les Bleus, en Ecosse début août, le joueur formé au RC Seyssins (Isère), au pied du Vercors, a soigné son entrée en Coupe du monde, devenant ainsi le plus jeune Français à inscrire un essai au Mondial. « C’est beaucoup de fierté, mais bon, sur cette action, je ne fais pas grand-chose », relativise-t-il. Servi sur un pas par Antoine Hastoy à la suite d’une jolie fixation des avants français, Louis Bielle-Biarrey n’a eu « qu’à » aller aplatir en coin, sans avoir besoin de mettre les gaz.

« On ne peut jamais fermer la porte à l’éclosion »

Ses jambes de feu, alliées à ses crochets déroutant, sont pourtant sa marque de fabrique. « Quand on voit Louis faire une pointe à 35 kilomètres-heure, ça marque les esprits. Il a énormément d’appétit », saluait le coentraîneur de la conquête tricolore, William Servat, fin juillet. Dans le groupe bleu, seul Sekou Macalou rivalise de vitesse avec « Petit Louis » – le troisième-ligne parisien l’a prouvé jeudi, en inscrivant un essai (finalement refusé) de plus de soixante mètres après avoir été plus rapide que la défense uruguayenne.

Il vous reste 40.39% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *