Le Sri Lanka devance le Pakistan pour accéder à la finale de la Coupe d’Asie face à l’Inde : une rencontre à ne pas manquer !


Sri Lanka remporte une victoire palpitante contre le Pakistan et se qualifie pour la finale de la Coupe d’Asie face à l’Inde #Cricket #SriLanka #Pakistan #AsieCup #Finale

Dans un match à suspense, Sri Lanka a réussi à battre le Pakistan par deux guichets et à réserver sa place en finale de la Coupe d’Asie contre l’Inde.

Le Pakistan a remporté le tirage au sort et a décidé de frapper en premier dans cette confrontation parfois interrompue par la pluie. Ils ont réussi à marquer 252 points en 42 overs, grâce à des demi-siècles de Mohammad Rizwan et Abdullah Shafique.

Lors de la poursuite de Sri Lanka, Kusal Mendis a maintenu leur espoir de victoire, mais c’est la performance sans faille de Charith Asalanka, avec 49 courses invaincues, qui a permis à Sri Lanka de remporter ce thriller à la dernière balle.

Cette rencontre entre les coéquipiers du tournoi s’est transformée en une demi-finale après que les deux équipes aient perdu contre l’Inde.

Le Pakistan a perdu Fakhar Zaman dès le début du match, tandis que le capitaine Babar Azam (29 ans) est tombé juste quand il commençait à s’installer. Shafique (52) et Rizwan (86) ont stabilisé les manches pour le Pakistan, tandis qu’Iftikhar Ahmed (47) a réussi une brève apparition en fin de manche pour les amener au-delà de la marque des 250 points.

Shadab Khan a d’abord éliminé Pathum Nissanka sur son propre lancer, puis a éliminé Kusal Perera pour perturber Sri Lanka, mais la chute espérée des guichets pour le Pakistan ne s’est pas produite. Mendis (91) et Sadeera Samarawickrama (48) ont réussi une excellente collaboration de 100 courses pour relancer la poursuite de Sri Lanka.

Samarawickrama a été atteint à la tête par une livraison montante de Shaheen Afridi lorsqu’il tentait de frapper un coup de poing. Bien qu’il ait été autorisé à continuer de jouer, Samarawickrama a été rapidement éliminé. Il a été debout échappé et a attrapé son casque, s’agenouillant en se tenant le front.

Alors qu’il ne restait que six courses à marquer sur les deux dernières balles du débutant Zaman Khan, Asalanka a réussi à marquer une frontière chanceuse et a ensuite couru deux courses pour compléter une poursuite nerveuse pour son équipe.

Cette victoire met en valeur la ténacité et la détermination de l’équipe de Sri Lanka, qui a maintenant l’opportunité de défendre son titre en finale contre l’Inde. #Cricket #SriLanka #Pakistan #AsieCup #Finale

COLOMBO, Sept 14 (Reuters) – Sri Lanka kept their Asia Cup title defence alive as they beat Pakistan by two wickets in an edge-of-the-seat thriller on Thursday to book their place in Sunday’s final against India.

Electing to bat in the rain-marred contest, Pakistan posted 252-7 in 42 overs following half-centuries by Mohammad Rizwan and Abdullah Shafique.

Kusal Mendis kept Sri Lanka’s chase on track but it was Charith Asalanka’s unbeaten 49 which helped them clinch the last ball thriller.

The Super Four contest between the tournament co-hosts had effectively become a semi-finals after both lost to India.

Electing to bat, Pakistan lost Fakhar Zaman early while skipper Babar Azam (29) fell just when he was looking set.

Shafique (52) and Rizwan (86) steadied the innings and Iftikhar Ahmed (47) produced a breezy cameo down the order to take them past the 250-mark.

Shadab Khan caught Pathum Nissanka off his own bowling and then ran out Kusal Perera to peg back Sri Lanka but the collapse Pakistan wanted did not materialise.

Mendis (91) and Sadeera Samarawickrama (48) forged a 100-run stand to put Sri Lanka’s chase back on track.

Samarawickrama was on 41 when he was hit flush on his helmet while trying to pull a rising delivery from Shaheen Afridi.

The batter dropped his bat and helmet and sank to his knees clutching his forehead.

While he was cleared to continue, Samarawickrama was soon dismissed. He was stumped with Iftikhar breaking the partnership.

Iftikhar (3-50) also denied Mendis a hundred and removed Dasun Shanaka before Afridi claimed two wickets in two balls to turn the match on its head.

Needing six runs from the last two balls from debutant Zaman Khan, Asalanka hit a streaky boundary and then ran two to complete a nervy chase for his team.

Reporting by Amlan Chakraborty in New Delhi; editing by Pritha Sarkar

Our Standards: The Thomson Reuters Trust Principles.

Acquire Licensing Rights, opens new tab

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *