WhatsApp crée Channels, un flux d’information à la Facebook qui capture l’intérêt et suscite l’envie d’en savoir plus


WhatsApp, l’application de messagerie instantanée cryptée appartenant à Meta, a récemment lancé Channels, une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de consulter et de publier du contenu, similaire à Facebook ou X, l’ancien Twitter. Cette nouveauté est désormais disponible dans 150 pays, selon un communiqué de Meta.

Cependant, de nombreux utilisateurs aux États-Unis ont signalé ne pas encore avoir accès à cette fonctionnalité. Meta n’a pas encore répondu à cette demande d’information de la part de l’AFP.

Dans les régions où Channels a été lancé, il est désormais possible de suivre des comptes qui proposent des chaînes thématiques. Les publications de ces chaînes sont regroupées dans une rubrique distincte des conversations habituelles sur la plateforme. Les utilisateurs peuvent également interagir en laissant des commentaires ou des émojis, similaire à X et Facebook. Cette fonctionnalité rappelle également celle déjà existante sur Telegram, une autre application de messagerie instantanée cryptée.

L’un des principaux points forts de Channels est la confidentialité. Contrairement à d’autres réseaux sociaux, les utilisateurs ne peuvent pas voir quels comptes suivent quelles chaînes. De plus, les administrateurs ont la possibilité de refuser, sans justification, qu’un compte suive leur contenu.

Pour l’instant, seules certaines personnes sont autorisées à créer des chaînes. Cependant, Meta prévoit d’étendre cette possibilité à tous les comptes dans les mois à venir.

Meta, la société mère de WhatsApp, cherche régulièrement à proposer de nouvelles fonctionnalités sur ses plateformes existantes, voire à lancer de nouveaux réseaux sociaux. Récemment, elle a lancé Threads, un concurrent de X, début juillet.

WhatsApp est ainsi en train de se transformer en une plateforme de média sociale complète, offrant des fonctionnalités similaires à d’autres réseaux sociaux populaires. L’ajout de Channels permettra aux utilisateurs de rester informés et de partager leur contenu préféré avec leurs contacts. Reste à savoir si cette fonctionnalité trouvera le même succès que les autres options de médias sociaux déjà présentes sur le marché. #WhatsApp #Channels #RéseauxSociaux #MédiasSociaux

Meta a annoncé mercredi le lancement à grande échelle de Channels, un nouvel onglet offert sur sa plateforme de messagerie cryptée WhatsApp qui permet de consulter des publications d’utilisateurs et d’utilisatrices, comme sur Facebook ou X (ex-Twitter).

Channels est désormais disponible dans 150 pays, selon un communiqué de Meta, mais selon plusieurs adeptes de WhatsApp aux États-Unis, il semble que cette fonctionnalité ne soit pas encore accessible dans ce pays.

Sollicité par l’AFP quant à la liste des pays concernés, Meta n’a pas donné suite à cette demande d’information dans l’immédiat.

Pour les régions où le produit a été lancé, il est désormais possible de suivre un compte qui propose une chaîne, puis de consulter les messages publiés dans une rubrique distincte des communications ordinaires sur la plateforme.

À l’instar d’autres réseaux comme X ou Facebook, il est possible de réagir aux messages, avec des commentaires ou des émojis. Channels n’est pas non plus sans rappeler une fonctionnalité déjà offerte sur un autre réseau de messagerie cryptée populaire, soit Telegram.

La confidentialité mise de l’avant

Sur Channels, les utilisateurs et utilisatrices ne peuvent savoir quelles chaînes suivent quels comptes. La plateforme permet aussi à l’administration d’une chaîne de refuser, sans justification, qu’un compte suive le contenu qu’elle produit.

La création d’une chaîne est, pour l’instant, limitée à certaines personnes, mais Meta prévoit d’ouvrir cette possibilité à tous les comptes dans les mois à venir.

Meta cherche régulièrement à proposer de nouvelles fonctionnalités sur ses plateformes existantes, voire de nouveaux réseaux, comme Threads, le concurrent de X lancé début juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *