Le Windsor Hotel réduit en cendres par un incendie : un récit captivant et bouleversant !


#Incendie à l’hôtel Windsor de Winnipeg : un monument historique détruit🔥

Un incendie a ravagé un hôtel historique du centre-ville de Winnipeg mercredi, envoyant des nuages de fumée dans le ciel tout en provoquant la fermeture des routes et des avertissements sur la qualité de l’air dans la région.

Les pompiers ont été appelés à l’hôtel Windsor, situé sur la rue Garry, mercredi matin en raison d’un incendie qui s’est propagé dans ce bâtiment centenaire.

Des pompiers et des camions-échelles étaient visibles à l’extérieur du bâtiment, pulvérisant de l’eau pour tenter d’éteindre l’incendie. Une épaisse fumée était visible dans toute la zone.

L’un des murs de l’hôtel s’est effondré vers 12h45.

Selon le Service de police de Winnipeg, les rues Fort et Garry, ainsi que l’avenue St. Mary, sont fermées à la circulation. Les conducteurs sont priés d’éviter la zone.

Shari Lough travaille en face de l’hôtel. Elle a remarqué de la fumée du côté nord du bâtiment vers 10h du matin mercredi et a appelé le 911.

« En quelques minutes, des camions de pompiers sont arrivés et à ce moment-là, c’était déjà parti. Elle sortait de partout », a-t-elle déclaré.

La ville indique que les résidents à proximité doivent fermer leurs portes et fenêtres en raison de la fumée et surveiller la qualité de l’air.

Sherri Rollins, conseillère municipale du quartier de Fort Rouge-East Fort Garry, présidait une réunion de comité sur les locations à court terme à l’hôtel de ville de Winnipeg lorsque la nouvelle de l’incendie lui est parvenue.

La qualité de l’air dans la salle est devenue si mauvaise qu’il a fallu interrompre la réunion.

Rollins attend toujours de savoir ce qui a provoqué l’incendie dans ce bâtiment vacant.

Elle, ainsi que le maire Scott Gillingham et les conseillers municipaux John Orlinkow et Cindy Gilroy, ont annoncé en mai deux rapports contenant des recommandations visant à inciter les propriétaires de bâtiments vacants à mieux sécuriser leurs propriétés ou à les démolir.

Elle estime que cela reste un problème de politique sérieux.

« Je vais continuer à travailler en tant que présidente de la propriété et du développement pour m’assurer que nous avons des propriétés utilisées de la meilleure manière possible dans la ville, des propriétés dont nous pouvons être fiers et qui ne causent pas de problèmes de santé publique », a-t-elle déclaré.

L’HÔTEL HISTORIQUE, UNE FOIS LIEU DE MUSIQUE LIVE POPULAIRE

Selon la Société historique du Manitoba, le bâtiment a été construit en 1903 en tant qu’appartements Le Claire, avant de devenir un hôtel en 1930. Le bâtiment était un lieu populaire pour les artistes de blues et de jazz au fil des ans.

Le bâtiment est vacant depuis mars, date à laquelle il a été fermé en raison d’un ordre de danger pour la santé émis par la province. Un ordre de clôture du bâtiment a également été émis.

Il y avait 25 personnes vivant à l’hôtel lors de sa fermeture.

Mike Zaleski vit en centre-ville. Lorsqu’il a appris l’incendie, il est venu voir par lui-même. Il venait souvent assister à des concerts live dans l’hôtel avant sa fermeture.

« Il y avait beaucoup de nostalgie et de charme, et j’utilise le mot charme. Ce n’était pas vraiment délabré à l’époque », a-t-il déclaré.

« J’aimais la musique live et ils étaient connus pour leurs soirées blues. »

Lough est triste de voir le bâtiment brûler, mais cela ne la surprend pas.

« Il s’est passé tellement de choses dans cet endroit. C’est un peu historique, mais vous savez, s’ils avaient pu faire quelque chose avec, peut-être auraient-ils pu le sauver, mais cela ne me surprend pas du tout que cela se soit produit. »

Le chef d’équipe Brent Cheater du Service des incendies de Winnipeg a déclaré que l’un des plus gros problèmes lors de la lutte contre l’incendie était les toxines présentes dans les matériaux de construction.

« Tout bâtiment construit avant les années 50 et 60 contient des produits chimiques, de l’amiante, des peintures à base de plomb, toutes ces choses présentes dans le bâtiment », a-t-il dit. « L’incendie lui-même, à mesure que les choses brûlent, produit davantage de gaz toxiques. »

L’hôtel sera démoli afin de permettre aux équipes d’éteindre complètement les foyers d’incendie, a expliqué Cheater.

Bien que le bâtiment aurait dû être vide au moment de l’incendie, Cheater a déclaré que les pompiers ne pouvaient pas actuellement confirmer la présence ou non de quelqu’un à l’intérieur.

« Nous n’avons pas envoyé d’équipe vérifier cela », a-t-il déclaré. « L’incendie était déjà trop avancé pour que nous puissions mener une attaque offensive, nous sommes donc passés en mode défensif. »

Cheater a également ajouté : « Je ne vais pas mettre mes pompiers en danger dans un bâtiment vacant et les envoyer dans cette situation d’incendie au cas où quelqu’un serait à l’intérieur. Je ne veux pas rentrer dans les familles des pompiers pour leur expliquer pourquoi leur partenaire est mort en entrant dans un bâtiment vacant qui n’avait pas une grande valeur. »

La cause de l’incendie fait toujours l’objet d’une enquête.

#WindsorHotel #incendie #Winnipeg #patrimoine #musique #sécurité #démolition

A historic hotel in downtown Winnipeg caught fire on Wednesday, sending clouds of smoke into the sky while prompting road closures and air quality warnings in the area.

Firefighters were called to the Windsor Hotel on Garry Street Wednesday morning due to a fire that spread through the century-old building.

Firefighters and ladder trucks could be seen outside the building, spraying water in an attempt to extinguish the blaze. Thick smoke was visible throughout the area.

One of the walls of the hotel collapsed at approximately 12:45 p.m.

The Winnipeg Police Service posted on X, the platform formerly known as Twitter, that Fort and Garry streets at St. Mary Avenue are closed.

Drivers are asked to avoid the area.

Shari Lough works across the street from the hotel. She first noticed smoke on the north side of the building at around 10 a.m. on Wednesday morning and called 911.

“Within a few minutes, fire trucks were just showing up and by then it had gone. It was just coming out of everywhere,” she said.

The city says nearby residents should close their doors and windows due to smoke and monitor their air quality.

A ladder truck works to extinguish a fire at the Windsor Hotel on Sept. 13, 2023. (Image source: Devon McKendrick/CTV News Winnipeg)

Coun. Sherri Rollins (Fort Rouge-East Fort Garry) was chairing a committee meeting on short-term rentals at Winnipeg City Hall when word of the fire got to her.

Air quality in the chamber became so poor, they had to stop the meeting.

Rollins is still waiting to hear what caused the fire in the vacant building.

She, along with Mayor Scott Gillingham and city councillors John Orlinkow and Cindy Gilroy, announced two reports in May that give recommendations aimed at getting vacant building owners to better secure their properties or tear them down.

She said it remains a serious policy issue.

“I’m going to continue working as the chair of property and development to make sure that we have property that is highest and best use in the city, one that we can be proud of and not ones that cause public health issues.”

HISTORIC HOTEL A ONCE POPULAR LIVE MUSIC VENUE

According to the Manitoba Historical Society, the building was built in 1903 as the Le Claire Apartments, and became a hotel in 1930. The building was a popular spot for blues and jazz artists over the years.

The building has been vacant since March, when it was closed due to a health hazard order by the province. A boarded building order was also issued.

There were 25 people living at the hotel when it closed.

Flames can be seen shooting from the roof of the Windsor Hotel during a fire on Sept. 13, 2023. (Image source: Devon McKendrick/CTV News Winnipeg)

Mike Zaleski lives downtown. When he heard about the fire, he came down to see it for himself. He used to go watch live music in the hotel before it was shut down.

“There was a lot of nostalgia and a lot of charm, and I use the word charm. It wasn’t really rundown then,” he said.

“I enjoy live music and they were known for their blues.”

Lough is sad to see the building burn, but not surprised.

“There were so many things that went on in that place. It’s kind of historic, but you know, if they could have done something with it, then maybe they could have salvaged it but this doesn’t surprise me that this would have happened, not at all.”

Crews work to extinguish a fire at the Windsor Hotel in downtown Winnipeg on Sept. 13, 2023 (Image source: Danton Unger/ CTV News Winnipeg)

WFPS Platoon Chief Brent Cheater said one of the biggest concerns while battling the blaze was toxins from building materials.

“Any building that’s built prior to the 50s and 60s has got chemicals, asbestos, things like that, lead-based paints, all of that in the building,” he said. “The fire itself, as things are burning, produces more toxic gases.”

The hotel will be demolished to allow crews to fully extinguish hot spots, Cheater said.

Although the building was supposed to be empty at the time of the fire, Cheater said firefighters currently can’t confirm if someone was inside.

“We didn’t send crews into check,” he said. “The fire had already advanced beyond what we would do as an offensive fire, we went strictly defensive.”

Cheater later added, “I will not put my crews at risk in a vacant building and send them into that fire situation on the chance there might be somebody in there. I don’t want to have to go home to anybody’s family and explain to them why their firefighter partner died as a result of going into a vacant building that really wasn’t worth a lot. »

The cause of the fire remains under investigation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *