Le mystère derrière le sens de « Solsbury Hill » de Peter Gabriel


#BehindTheMeaning #SolsburyHill #PeterGabriel

Peter Gabriel a connu une seconde vie dans l’industrie de la musique après avoir décidé de rompre avec Genesis en 1975. Il a prouvé qu’il pouvait apporter autant de magie à sa carrière solo qu’à son passage avec le groupe.

Il a marqué sa carrière solo avec la sortie de « Solsbury Hill ». La chanson faisait référence à l’impasse à laquelle il était confronté dans sa carrière à l’époque. Découvrez la signification complète de la chanson ci-dessous.

L’histoire de « Solsbury Hill » a été inspirée par une prise de conscience spirituelle dans la vie de Gabriel. Après s’être séparé de Genesis, Gabriel a dû se frayer un nouveau chemin. L’éveil s’est produit sur la véritable colline de Solsbury dans le Somerset, en Angleterre.

Les premiers versets sont profondément visuels. Gabriel décrit le moment avec une grande précision. Il se souvient d’avoir grimpé la colline et d’avoir contemplé la ville. Soudain, Gabriel rencontre un guide spirituel qui l’aide à entrer dans une nouvelle ère de sa vie. « Je devais écouter, je n’avais pas le choix », chante Gabriel.

Le refrain voit Gabriel se réjouir de l’excitation du voyage à venir. Cela peut facilement être interprété comme un commentaire sur la carrière solo de Gabriel. « Il fallait juste faire confiance à l’imagination », chante-t-il, avançant sans réponses définitives.

Dans le deuxième couplet, il resserre encore davantage son champ d’action. Il fait des allusions assez indiscutables à son départ du groupe. « Des portes ouvertes seraient bientôt fermées / Alors j’allais de jour en jour / Bien que ma vie soit dans une impasse / Jusqu’à ce que je réfléchisse à ce que je devais dire / Quelle connexion je devais couper », chante-t-il.

La majeure partie de la chanson traite de l’incertitude de Gabriel. Dans le dernier couplet, il admet avoir pris la bonne décision.

« Aujourd’hui, je n’ai pas besoin d’un remplaçant / Je leur dirai ce que le sourire sur mon visage signifiait / Mon cœur bat la chamade / « Hé », ai-je dit / « Vous pouvez garder mes affaires, elles sont venues me chercher chez moi » », chante-t-il.

 » Solsbury Hill  » est une chanson emblématique de Peter Gabriel qui représente son passage à une carrière solo. Elle reflète ses doutes et ses espoirs face à une nouvelle étape de sa vie. La chanson a connu un grand succès et continue de résonner auprès des fans de Gabriel aujourd’hui.

Peter Gabriel got a second life in the music industry after deciding to cut ties with Genesis in 1975. He proved he could bring just as much magic to his solo career as he did to his time with the band.

Videos by American Songwriter

He punctuated his solo career with the release of “Solsbury Hill.” The song commented on the impasse he was facing in his career at the time. Uncover the full meaning behind the song below.

[RELATED: Peter Gabriel Shares Seventh Song From His Upcoming Album, “So Much”]

Behind the Meaning

The story of “Solsbury Hill” was inspired by a spiritual awakening in Gabriel’s life. After parting ways with Genesis, Gabriel was left to forge a new path for himself. The awakening happened on the real Solsbury Hill in Somerset, England.

Climbing up on Solsbury Hill
I could see the city light
Wind was blowing, time stood still
Eagle flew out of the night

The opening verses are deeply visual. Gabriel describes the moment in acute detail. He recalls climbing the hill and looking out over the city. Suddenly, Gabriel meets a spirit guide that helps usher him into a new era in his life. I had to listen, had no choice, Gabriel sings.

The chorus sees Gabriel revel in the excitement of the journey ahead. This can easily be interpreted as a commentary on Gabriel’s solo career. Just had to trust imagination, he sings, moving forward with no definitive answers.

I did not believe the information
Just had to trust imagination
My heart going boom boom boom
“Son,” he said
“Grab your things, I’ve come to take you home”
Ay, back home

In the second verse, he narrows his scope further. He makes fairly iron-clad allusions to his departure from the band. Open doors would soon be shut / So I went from day to day / Though my life was in a rut / ‘Til I thought of what I’d say / Which connection I should cut, he sings.

Most of the song deals with Gabriel’s uncertainty. In the final verse, he resigns that he made the right decision.

Today I don’t need a replacement
I’ll tell them what the smile on my face meant
My heart going boom boom boom
“Hey,” I said
“You can keep my things, they’ve come to take me home”

(Photo by Phillip Massey/WireImage)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *