Susanna Gibson, candidate démocrate pour la Chambre des représentants de Virginie, condamne le partage de vidéos à caractère sexuel


#Virginia #Politique #Scandale #Élections #Pornographie

La candidate démocrate à la Chambre des représentants de Virginie, Susanna Gibson, condamne le partage de vidéos sexuelles

Dans une course serrée pour la Chambre des représentants de Virginie, la candidate démocrate Susanna Gibson a dénoncé des rapports selon lesquels elle et son mari auraient réalisé des actes sexuels sur un site de diffusion en direct pornographique, qualifiant le partage de ces vidéos de « pire politique de caniveau ».

L’existence de ces vidéos à contenu sexuellement explicite, d’abord rapportée par le Washington Post, a introduit un enjeu très sensible dans l’une des courses les plus compétitives de la bataille pour le contrôle de l’Assemblée générale de Virginie cet automne.

Susanna Gibson, une infirmière praticienne, affronte le républicain David Owen, un constructeur de maisons à la retraite, dans le 57e district, un siège de la banlieue de Richmond qui est crucial pour les espoirs démocrates de renverser la majorité républicaine de 50 à 46 lors des élections de novembre. Il s’agit de l’un des sept districts de la Chambre des représentants de l’État considérés comme compétitifs, selon le Virginia Public Access Project, un organisme non partisan.

Pendant ce temps, les démocrates défendent une majorité de 22 à 18 au Sénat de l’État. Le résultat des élections législatives de cette année pourrait déterminer si le gouverneur républicain Glenn Youngkin peut mettre en œuvre des politiques conservatrices, y compris une interdiction de l’avortement de 15 semaines, alors que des spéculations circulent sur une possible entrée tardive dans la course présidentielle GOP de 2024.

Gibson, une mère de deux jeunes enfants âgée de 40 ans, et son mari, un avocat, auraient diffusé en direct des actes sexuels en échange de « pourboires » sur un site pornographique en streaming. Ces vidéos ont ensuite été enregistrées et archivées sur un autre site. Le Washington Post a déclaré avoir été alerté de l’existence des vidéos par un militant républicain. CNN n’a pas vérifié indépendamment le contenu des vidéos.

Ces vidéos ont d’abord été diffusées en direct sur un site non protégé par mot de passe, sur lequel le couple a attiré plus de 5 700 abonnés, selon le Washington Post. L’avocat de Gibson, Daniel P. Watkins, a déclaré que le partage de ces vidéos violait la loi de la Virginie sur la pornographie vengeresse.

« Capturer et diffuser ce contenu sans autorisation est une enregistrement illégal et cela enfreint clairement la loi de la Virginie sur la pornographie vengeresse. Nous travaillons en étroite collaboration avec les forces de l’ordre pour que les responsables soient tenus pour compte », a-t-il déclaré à CNN dans un e-mail.

« il s’agit d’une violation illégale de ma vie privée destinée à m’humilier, moi et ma famille. Cela ne m’intimidera pas et cela ne me fera pas taire », a déclaré Gibson dans une déclaration partagée avec CNN mardi.

« Mes adversaires politiques et leurs alliés républicains ont prouvé qu’ils étaient prêts à commettre un crime sexuel pour m’attaquer, moi et ma famille, parce qu’il n’y a aucune limite qu’ils ne franchiront pas pour faire taire les femmes qui s’expriment », a-t-elle ajouté. « Ils essaient de me faire taire parce qu’ils veulent aussi te faire taire, et je ne le permettrai pas. »

Elle a ajouté : « Mon adversaire et ses alliés savent que les habitants de ce district sont de notre côté sur les questions, donc ils se rabattent sur les pires politiques de caniveau. Il y a trop en jeu dans cette élection, et je ne cesserai jamais de me battre pour notre communauté. »

Owen, l’adversaire républicain de Gibson, a déclaré dans une déclaration qu’il avait pris connaissance de l’existence des vidéos le lundi lorsque l’article du Washington Post a été publié « comme tout le monde ».

« Je suis sûr que c’est un moment difficile pour Susanna et sa famille, et je reste concentré sur ma campagne », a-t-il déclaré.

Le caucus démocrate de la Chambre de Virginie a refusé de commenter, se référant plutôt à la déclaration de Gibson.



CNN
 — 

The Democratic candidate in a competitive Virginia House district denounced reports that she and her husband had performed sexual acts on a pornographic livestreaming website, describing the sharing of those videos as “the worst gutter politics.”

The existence of the sexually explicit videos, first reported by The Washington Post on Monday, has injected a highly sensitive issue into one of the most competitive races in this fall’s battle for control of the Virginia General Assembly.

Susanna Gibson, a nurse practitioner, faces Republican David Owen, a retired home builder, in the 57th District, a suburban Richmond seat that is key to Democratic hopes of upending the 50-46 GOP majority in November’s elections. It’s one of seven competitive state House districts, according to the nonpartisan Virginia Public Access Project.

Democrats, meanwhile, are defending a 22-18 state Senate majority. The outcome of this year’s legislative races could determine whether Republican Gov. Glenn Youngkin can enact conservative policies, including a 15-week abortion ban, amid speculation about his potential late entry into the 2024 GOP presidential race.

Gibson, a 40-year-old mother of two young children, and her husband, a lawyer, reportedly streamed sex acts in exchange for “tips” on a livestreaming pornographic website. Those videos were recorded and then archived on another site. The Post reported it had been alerted to the videos’ existence by a Republican operative. CNN has not independently verified the content of the videos.

The videos were first livestreamed on a website that is not password-protected and on which The Post reported the couple had more than 5,700 followers. Gibson’s attorney, Daniel P. Watkins, said that sharing the videos violated the state’s revenge porn law.

“Capturing and disseminating this content without permission is unlawful recording and it plainly violates Virginia’s revenge porn statute. We are working closely with law enforcement to bring accountability to the wrongdoers,” he told CNN in an email.

“This is an illegal invasion of my privacy designed to humiliate me and my family. It won’t intimidate me and it won’t silence me,” Gibson said in a statement shared with CNN on Tuesday.

“My political opponents and their Republican allies have proven they’re willing to commit a sex crime to attack me and my family because there’s no line they won’t cross to silence women when they speak up,” she said. “They are trying to silence me because they want to silence you, and I won’t let that happen.”

She added: “My opponent and his allies know that the people of this district are on our side on the issues, so they’re stooping to the worst gutter politics. There’s too much at stake in this election and I’ll never stop fighting for our community.”

Owen, Gibson’s Republican opponent, said in a statement that he found out about the existence of the videos on Monday when The Post story was published “like everyone else.”

“I’m sure this is a difficult time for Susanna and her family, and I’m remaining focused on my campaign,” he said.

The Virginia House Democratic Caucus declined to comment, pointing instead to Gibson’s statement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *