SpaceX Starlink et SES s’associent pour un service combiné révolutionnaire sur le marché des croisières


#SpaceX #Starlink #SES #croisière

SpaceX Starlink s’associe à SES pour un service combiné sur le marché des croisières

SpaceX Starlink et l’opérateur de satellites européen SES se sont associés pour offrir un service combiné aux opérateurs de croisières, ont annoncé les deux entreprises mercredi.

SES gérera cette offre conjointe, appelée « SES Cruise mPOWERED + Starlink », qui fournira un service Internet haut débit et fiable aux navires de croisière, qu’ils soient amarrés au port ou en pleine mer.

« Il existe une demande non satisfaite que chacun d’entre nous ne peut pas offrir individuellement à certains clients de croisière », a déclaré le PDG de SES, Ruy Pinto, lors de la conférence World Satellite Business Week.

Pinto a vanté ce partenariat comme une « solution gagnant-gagnant » qui offre un accès à des capacités complémentaires que leurs réseaux de satellites respectifs ne fournissent pas. Les opérateurs de communication par satellite opèrent généralement dans trois types d’orbites autour de la Terre : GEO (orbite géostationnaire équatoriale), MEO (orbite terrestre moyenne) et LEO (orbite terrestre basse).

SES, basé au Luxembourg, dispose de plus de 70 satellites en orbite, répartis entre les orbites GEO et MEO, tandis que Starlink fait voler tous ses satellites en LEO. Actuellement, SES est en train de moderniser son réseau MEO avec des satellites appelés mPOWER, avec quatre des nouveaux satellites déjà en fonctionnement et sept autres prévus pour les prochains mois.

SpaceX a lancé à ce jour plus de 5 000 satellites Starlink et compte plus de 1,5 million de clients, selon les chiffres de mai.

« Nous sommes ravis de collaborer avec SES pour proposer une solution conjointe qui combine la portée et la capacité des deux constellations de satellites pour offrir une solution unique sur le marché », a déclaré Chad Gibbs, vice-président de Starlink Business Operations chez SpaceX, dans un communiqué de presse de SES.

Alors que l’activité traditionnelle de SES dans le domaine de la vidéo par satellite diminue régulièrement, l’entreprise se tourne vers d’autres marchés pour trouver une croissance. Les croisières font partie de son activité « mobilité » en plein essor, qui a généré 139 millions d’euros (149 millions de dollars) de revenus au premier semestre 2023, en hausse de 14 % par rapport à l’année précédente.

La société européenne met également fortement l’accent sur son approche multi-orbite des satellites comme avantage concurrentiel par rapport aux autres opérateurs traditionnels, et le partenariat avec Starlink élargit encore cette initiative.

SpaceX a bouleversé le marché des communications par satellite avec Starlink, ce qui a entraîné une vague de consolidation parmi les acteurs mondiaux, y compris une tentative avortée de fusion entre SES et son concurrent Intelsat. Alors que Starlink était initialement axé sur le marché des consommateurs, il s’est rapidement diversifié vers d’autres secteurs tels que l’entreprise, la mobilité, l’aviation, etc. – avec une incursion dans le marché des croisières l’année dernière grâce à un partenariat avec Royal Caribbean Cruises.

« Prenons conscience que Starlink a évolué », a déclaré Pinto, ajoutant que SpaceX avait « surpris la plupart de l’industrie par sa rapidité » de développement et de croissance.

SES a déclaré être en pourparlers avec plusieurs clients de croisière pour le service combiné, sans donner plus de précisions. Les revenus seront répartis entre les deux entreprises en fonction du service utilisé.

Les entreprises discutent également d’autres marchés potentiels qui pourraient convenir au service commun de SES et de Starlink.

« Où pouvons-nous aller ensemble ? Il y en a un en particulier que je ne peux pas encore divulguer, où nous avons un modèle très similaire, mais cela n’arrivera pas sur tous les segments de marché », a déclaré Pinto.

Starlink satellite antennas installed on a Royal Caribbean cruise ship.

Royal Caribbean Group

PARIS – European satellite operator SES is teaming up with SpaceX’s Starlink to offer a combined service to cruise operators, the companies announced on Wednesday.

SES will manage the joint offering, called « SES Cruise mPOWERED + Starlink, » as a service that it says will provide high-speed, reliable internet service to cruise ships, regardless of whether they’re clustered in port or far out at sea.

« There is unmet demand that neither of us by ourselves can provide to certain cruise customers, » SES CEO Ruy Pinto told CNBC at the World Satellite Business Week conference.

Sign up here to receive weekly editions of CNBC’s Investing in Space newsletter.

Pinto touted the partnership as providing « a win-win solution » that gives access to complementary capabilities that each of their satellite networks don’t provide. There are three types of orbits around the Earth where satellite communications companies generally operate: GEO (geosynchronous equatorial orbit), MEO (medium Earth orbit), and LEO (low Earth orbit).

Luxembourg-based SES has over 70 satellites in orbit, split between GEO and MEO, while Starlink flies all its satellites in LEO. Currently SES is upgrading its MEO network with satellites known as mPOWER, with four of the new satellites in operation so far and plans to launch seven more in the coming months.

SpaceX is a leader in rocket launches, but Starlink is its golden ticket

SpaceX has launched over 5,000 Starlink satellites to date and had over 1.5 million customers as of May.

« We are excited to collaborate with SES on a joint solution that combines the reach and capacity of both satellite constellations to offer a solution unlike any other in the market, » SpaceX Vice President of Starlink Business Operations Chad Gibbs said in a statement in SES’ press release.

As SES’ traditionally core satellite video business declines steadily, the company is turning to other markets to find growth. Cruises are within its fastest growing « mobility » business, a unit which brought in 139 million euros ($149 million) in first-half 2023 revenue, up 14% year-over-year.

The European company also heavily emphasized its multi-orbit approach of satellites as a competitive advantage over other traditional operators, and partnering with Starlink further broadens that effort.

SpaceX disrupted the satellite communications market with Starlink, leading to a flurry of consolidation among global players — including a failed attempt for SES to merge with competitor Intelsat. While Starlink originally focused on the consumer market, it’s quickly into other verticals including enterprise, mobility, aviation, and more – with a foray into the cruise market beginning last year through a deal with Royal Caribbean Cruises.

« Let’s not be shy that Starlink has evolved, » Pinto said, adding that SpaceX « surprised most of the industry by their speed » of development and growth.

« There is trust between the two companies, and there is a common desire to benefit the customer and, quite frankly, make sure that both technologies are available and not, quite frankly, killing each other needlessly, » Pinto added.

SES said it’s in discussions with multiple initial cruise customers for the combined service, but declined to specify further. Revenue will be split between the companies on the basis of whichever service is being used.

And the companies are also talking about other potential markets that would be a fit for the combined SES and Starlink service.

« Where can we go together? There is a specific one that I can’t disclose yet, where we have a very similar template, but it’s not going to happen on every market segment, » Pinto said.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *