La Cour suprême du Canada ouvre la voie à une action collective contre Facebook


#Facebook #recourscollectifs #discrimination #emplois #logement #CourSuprêmeduCanada

La Cour suprême du Canada a récemment autorisé un recours collectif contre Facebook, ouvrant ainsi la voie à une action en justice contre le géant des réseaux sociaux. Cette décision intervient après que Facebook a tenté de contester la validité du recours collectif.

L’action collective, initiée au Québec, accuse Facebook de pratiquer la discrimination en matière de ciblage publicitaire, notamment en ce qui concerne les emplois et le logement, sur la base de l’âge et du genre.

L’origine de cette action en justice est une adjointe juridique du nom de Lyse Beaulieu, qui affirme avoir été victime de discrimination en raison de son âge lors de sa recherche d’emploi. Selon elle, elle n’a pas reçu d’offres d’emploi sur les médias sociaux, car des annonceurs auraient exclu certains groupes de personnes en fonction de leur âge.

Ce recours collectif concerne tous les utilisateurs de Facebook au Québec ayant été exclus de la réception d’annonces d’emploi ou de logement en raison de leur race, de leur âge ou de leur sexe. L’objectif de cette action en justice est de lutter contre les nouvelles formes de discrimination dans le domaine de l’emploi et du logement.

Bien que Facebook ait déjà modifié sa politique de ciblage publicitaire, ce recours collectif permet d’ouvrir le débat sur les allégations de discrimination et de faire valoir les droits des personnes concernées en matière d’emploi et de logement.

Si vous souhaitez être tenu informé de l’évolution de cette affaire et des indemnisations potentielles auxquelles vous pourriez avoir droit, abonnez-vous à la page Facebook « Recours collectifs » (https://www.facebook.com/recourscollectifs).

Rejoignez le mouvement, faites entendre votre voix, et participez à la lutte contre la discrimination sur Facebook!

Action Collective Facebook

Par Le Droit en Bref | 12 septembre 2023 –

Une nouvelle action collective contre Facebook peut finalement aller de l’avant puisque la Cour a refusé d’entendre la contestation de Facebook dans ce dossier.

Cette action collective québécoise contre Facebook, accuse l’entreprise de pratiquer de la discrimination sur l’âge ou le genre dans son ciblage publicitaire en lien avec les emplois et le logement.

L’origine du recours provient d’une adjointe juridique nommée Lyse Beaulieu, qui estime avoir été été victime de discrimination en raison de son âge. Elle mentionne qu’au moment de sa recherche d’emploi, elle n’a pas reçu d’offres d’emploi sur les médias sociaux parce que des annonceurs qui auraient choisi d’exclure certains groupes de personnes en raison de leur âge.

Qui est concerné par cette action collective contre Facebook

Ce recours concerne tous les utilisateurs de Facebook du Québec qui, en raison de leur race, de leur âge ou de leur sexe, n’ont pas reçu d’annonces d’emploi ou de logement qui auraient pu les intéresser.

Me Audry Boctor, une des avocates au dossier, affirme qu’il s’agit de lutter contre de nouvelles formes de discrimination en matière d’emploi et de logement.

Facebook a aujourd’hui changé sa politique de ciblage publicitaire, mais ce recours permet d’engager le débat sur le fond concernant les allégations de discrimination en matière d’emploi et de logement.

Pour rester informé concernant ce recours

Abonnez-vous à la page Facebook Recours collectifs pour rester informé concernant les indemnisations monétaires auxquelles vous pourriez avoir droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *