Calogero acteur dans un téléfilm choc sur le harcèlement : Il livre ses témoignages bouleversants et révèle les secrets qu’il a « vu et expérimenté »


#CalogeroActeur
#RespireLeTéléfilm
#HarcèlementScolaire
#TémoignageVécu
#ChanteurActeur
#PremièreFoisAuCinéma
#HarcèlementDansLesÉcoles
#ViolencesPhysiquesEtMorales
#LePouvoirDeLaParole
#SoutienAuxEnseignants
#RencontreAvecLeRéalisateur
#IronieDuSort
#DiffusionSurM6
#DébatSurLeHarcèlement
#DocumentaireEngagé
#LeHuffPost

Calogero aux Victoires de la musique en 2023.
Marc Piasecki / WireImage Calogero aux Victoires de la musique en 2023.

Marc Piasecki / WireImage

Calogero raconte le harcèlement, qu’il a « vu et un peu vécu »

CINÉMA – Connu en tant qu’auteur-compositeur interprète, Calogero se lance dans le cinéma. Dans le téléfilm Respire, le chanteur incarne Raphaël, un professeur de musique qui assiste au harcèlement de l’une de ses élèves. Inspirée de l’histoire vraie de la chanteuse Tessae, Respire aborde l’enfer du harcèlement scolaire dont souffrent de nombreux écoliers, collégiens et lycéens.

Une thématique difficile qui a fait écho à Calogero puisque lui aussi a subi des violences physiques et morales. Dans un entretien à La Provence, l’interprète de Si seulement je pouvais lui manquer raconte le harcèlement dont il a été victime plus jeune.

« J’ai grandi à Échirolles (près de Grenoble, NDLR), dans un quartier difficile où il y avait du harcèlement au collège. C’est quelque chose que j’ai vu et un peu vécu… Je crois aussi que les choses ont changé : il y avait autant de harcèlement mais on n’en parlait pas. Aujourd’hui, on a la chance que la parole se libère. Je crois aussi qu’il faut soutenir davantage les enseignants, plus qu’à l’époque », souligne l’artiste.

Calogero a failli refuser le rôle

Calogero était aussi enthousiaste que nerveux à l’idée de tourner un film pour la première fois. « J’étais forcément plus impressionné sur le plateau, parce qu’il y avait toute l’appréhension des premières fois. J’avais peur d’en faire trop ou pas assez. C’était passionnant et un peu flippant » a-t-il déclaré au Parisien.

Dans une autre interview accordée au journal Sud-Ouest, l’artiste de 52 ans explique comment sa rencontre avec le réalisateur l’a convaincu d’accepter participer à ce projet. « Je n’étais pas sûr d’accepter ce rôle jusqu’au moment où on m’a présenté le réalisateur Jérôme Cornuau, un amoureux du cinéma. Il m’a mis en confiance et m’a demandé de construire avec lui le personnage de Raphaël, ce prof de musique […] Et pour moi, c’est une ironie du sort d’interpréter un professeur en ayant été dernier de la classe. »

Le téléfilm Respire sera diffusé ce mardi soir à 21h10 sur M6 et sera suivi d’un débat puis d’un documentaire sur le harcèlement.

À voir également sur Le HuffPost :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *