Un décès tragique au festival Burning Man, une multitude de festivaliers pris au piège dans la boue


#BurningMan #festival #intempéries #boue #mort #désert

Le festival Burning Man, célèbre rassemblement artistique en plein cœur du désert du Nevada, est actuellement marqué par des intempéries sans précédent. Des milliers de festivaliers se retrouvent piégés par la boue, rendant l’accès difficile voire impossible.

Dans ce décor apocalyptique transformé en un gigantesque champ de boue, la police enquête sur une mort survenue lors de ces intempéries. Les autorités locales demandent aux festivaliers de rester sur place en attendant que le sol redevienne praticable pour permettre les déplacements en toute sécurité.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux témoignent de l’impraticabilité du site. Structures temporaires effondrées, festivaliers contraints de marcher pieds nus pour éviter de s’enfoncer dans la boue, impossible de conduire ou de marcher normalement. La situation est critique et plusieurs festivaliers, dont l’humoriste Chris Rock, ont dû quitter le festival à pied.

Malgré les tentatives de certains de quitter le site en voiture, les véhicules restent enfoncés dans la boue. Les organisateurs recommandent aux festivaliers de conserver eau, vivres et carburant, et de trouver un abri chaud et sûr en attendant que les conditions météorologiques s’améliorent.

Il est à noter que la communauté du Burning Man est réputée pour son entraide et sa préparation face à toutes les situations. Cependant, les participants font face à des conditions météo exceptionnellement difficiles. Des animations prévues ont été suspendues, y compris la mise à feu du géant de bois, symbole du festival.

Le festival Burning Man, lancé en 1986 à San Francisco, est devenu un événement incontournable avec un budget important et plus de 75 000 participants lors de sa dernière édition. Cependant, il avait été annulé en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de Covid-19.

Ce nouveau drame bouleverse les festivaliers et remet en question la tenue de l’événement dans ces conditions météorologiques extrêmes. En attendant, les participants restent bloqués dans ce désert de boue, dans l’attente d’une amélioration de la situation.

#urgence #solidarité #conditionsextrêmes #incertitude #BurningMan2021

Des dizaines de milliers festivaliers du Burning Man étaient toujours piégées dimanche par la boue en plein désert du Nevada, alors que la police américaine enquête sur une mort survenue lors des intempéries qui ont transformé le site en gigantesque champ de boue. La police de l’Etat américain du Nevada (Ouest) a annoncé samedi enquêter sur une mort « survenue au cours de cet épisode de fortes pluies », sans fournir davantage de détails sur les circonstances du décès.

Sur des vidéos partagées sur les réseaux sociaux, la « playa », immense terrain à ciel ouvert où se tient le rassemblement, apparaît comme impraticable. « Un peu plus de 70.000 personnes » étaient encore bloquées sur le site dimanche, selon le shérif du comté, Nathan Carmichael, interrogé par CNN. Certaines tentent de quitter le site à pied pour rejoindre la seule route praticable, 8 km plus loin.

De nouvelles précipitations attendues

Les autorités locales demandent toutefois aux personnes de « rester sur place jusqu’à ce que le sol redevienne suffisamment solide et sûr » pour permettre les déplacements. Les accès à Black Rock City, le nom du site du festival installé en plein cœur du désert du Nevada, à quelques dizaines de km des premières habitations, ont été fermés dès vendredi en raison des intempéries. « Vous ne pouvez pas vraiment marcher ou conduire » en raison de la boue, témoigne Christine Lee, une festivalière, sur une vidéo partagée samedi sur TikTok.

« Les structures temporaires sont tombées », explique la jeune femme, qui dit marcher pieds nus « car c’est très difficile de marcher avec des chaussures ». Le festival doit se conclure lundi, mais « nous ne serons sûrement pas en mesure de partir avant mardi ou mercredi », ajoute-t-elle, du fait de l’absence de route et des pluies à venir. De nouvelles précipitations sont en effet attendues dimanche. Face à ce constat, plusieurs festivaliers, dont l’humoriste Chris Rock, se sont décidés à quitter à pied le festival.

« Nous avons marché 8 km dans la boue pour sortir du Burning Man avec Chris Rock et un fan nous a récupérés », explique le musicien DJ Diplo sur le réseau social X (ex-Twitter). D’autres ont tenté en vain de le faire en voiture, un véhicule SUV enfoncé dans la boue jusqu’au bas de caisse apparaissant sur l’une des rares vidéos postées, l’accès Internet étant restreint. Les organisateurs invitent depuis samedi matin les participants sur place à « conserver eau, vivres et carburant et trouver un abri chaud et sûr ».

Des conditions météo difficiles

« La communauté du Burning Man est constituée de personnes préparées à s’entraider. Nous venons ici [en plein désert], en sachant que c’est un lieu où il faut apporter tout ce dont on a besoin pour survivre. C’est pour cette raison que nous sommes tous bien préparés à ce type d’événement météorologique », ont assuré samedi les organisateurs dans un communiqué transmis à l’AFP. La majorité des animations prévues ont été suspendues, dont la mise à feu du géant de bois installé au centre de « la playa », qui marque la fin du festival et lui donne son nom.

Le festival avait été confronté l’année dernière à une intense vague de chaleur avec des vents forts qui avaient déjà rendu l’expérience difficile pour les « burners », surnom des festivaliers. Le festival avait par ailleurs été annulé en 2020 et 2021 à cause de la pandémie de Covid-19. Lancé en 1986 à San Francisco, Burning Man se veut un événement indéfinissable, entre célébration de la contre-culture et retraite spirituelle.

Initialement organisé sur une plage de San Francisco, Burning Man est devenu un festival structuré, avec près de 45 millions de dollars de budget (chiffres 2018) et plus de 75.000 participants lors de la dernière édition, en baisse par rapport à la précédente en 2019. Il est organisé depuis les années 1990 dans le désert de Black Rock, une zone protégée au nord-ouest du Nevada, que les organisateurs se sont engagés à préserver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *