Prévisions météo : Des phénomènes météorologiques étonnants à venir cette semaine !


#Météo #Prévisions #AnomaliesMétéorologiques #Belgique #Été #Chaleur #Ensoleillé #Record #Températures #Anticyclonique #ÉtéIndien #BlocageAnticyclonique #ArrièreSaison #France #Canicule #Limoges #NouvelleAquitaine

Après deux mois de météo particulièrement capricieuse – pour ne pas dire pourrie – durant laquelle la Belgique aura été très arrosée, l’été va enfin pouvoir commencer. Tous les modèles météorologiques confirment en effet que les prochains jours devraient être secs, chauds et ensoleillés. Au point que certains records de chaleur journaliers pourraient être battus cette semaine. #Météo #Prévisions #AnomaliesMétéorologiques #Belgique #Été #Chaleur #Ensoleillé #Record #Températures

“En ce début d’automne météorologique (NDLR : qui commence le 1er septembre à l’inverse de l’autonome astronomique qui débute le 21 septembre), nous pourrons bénéficier de conditions estivales”, confirme Pascal Mormal, #météorologue à l’Institut Royal de Météorologie (IRM). Enfin de quoi remonter le moral des Belges, en berne en raison des conditions très humides recensées depuis la fin juin. #Belgique #Été #Chaleur #Ensoleillé #AnomaliesMétéorologiques

“On devrait jouir d’une longue période anticyclonique avec des températures plus élevées que les normales de saison, poursuit le météorologue. Les modèles prévisionnels font état de températures tournant autour des 28-29 degrés en général. Et, localement, on pourrait même frôler les 30-31 degrés. Soit tout de même près de 10 degrés de plus au-dessus des normales de saison qui s’établissent autour des 20-21 degrés à cette période de l’année.” #Températures #Anticyclonique #Été #Chaleur

Des “anomalies météorologiques positives” qui sont “loin d’être négligeables sans être exceptionnelles”, estime Pascal Mormal qui rappelle que les températures maximales relevées en septembre à la station d’Uccle, étaient de 34,3 degrés, le 15 septembre 2020. Cette semaine-ci, on pourrait toutefois taquiner des records journaliers qui s’approchent de 30-31 degrés. Il n’est pas impensable que l’on puisse en battre quelques-uns localement cette semaine.” #AnomaliesMétéorologiques #Températures #Records

Peut-on dès lors déjà parler d’été indien ? “C’est une expression qui est beaucoup utilisée dans les médias mais ce phénomène qualifie davantage des périodes de gros coup de chauds après les premières gelées aux Nord-Est des États-Unis et au Canada, en octobre/novembre. Météorologiquement parlant, on parlera, pour ce qui nous occupe ici, plutôt de temps d’arrière-saison assez chaud.” #ÉtéIndien #TempsD’arrièreSaison #Chaleur

Jusqu’à quand pourra-t-on bénéficier de ces conditions enfin favorables ? “Le blocage anticyclonique durera quelques jours, peut-être même une dizaine. Et certains modèles les plus optimistes estiment que cela pourrait peut-être même durer au-delà de la mi-septembre. Ce qui est sûr, c’est qu’on aura une tendance à un temps fondamentalement chaud et sec, avec la plus longue séquence anticyclonique observée depuis juin.” #BlocageAnticyclonique #Chaleur #Séquence

Selon les prévisions de l’IRM, les journées de mardi, mercredi et jeudi devraient être les plus chaudes, accompagnées d’un ciel entièrement bleuté que l’on a plus connu depuis plusieurs semaines. #Prévisions #Chaleur #CielBleu

Une arrière-saison chaude qui ne touchera pas que notre pays. En France, un épisode de très fortes chaleurs devrait en effet également toucher l’Hexagone dans les prochains jours avec là aussi la possibilité que des records de chaleurs, pour la saison, soient localement battus. #France #Canicule #FortesChaleurs

Selon les prévisions de Météo France, on pourrait atteindre des températures caniculaires proches de 35 degrés du côté de Limoges, en Nouvelle-Aquitaine, et parfois même jusqu’à 40 degrés localement. #MétéoFrance #Prévisions #Canicule #Limoges #NouvelleAquitaine

Enfin, les prévisions pour cette semaine annoncent un véritable retour de l’été et la fin des conditions humides qui ont marqué les mois de juillet et d’août. Une période estivale tant attendue qui devrait apporter du soleil et de la chaleur dans nos régions. Profitez-en ! #Météo #Été #Chaleur #Soleil #Températures #Prévisions

Après deux mois de météo particulièrement capricieuse – pour ne pas dire pourrie – durant laquelle la Belgique aura été très arrosée, l’été va enfin pouvoir commencer. Tous les modèles météorologiques confirment en effet que les prochains jours devraient être secs, chauds et ensoleillés. Au point que certains records de chaleur journaliers pourraient être battus cette semaine. “En ce début d’automne météorologique (NDLR : qui commence le 1er septembre à l’inverse de l’autonome astronomique qui débute le 21 septembre), nous pourrons bénéficier de conditions estivales”, confirme Pascal Mormal, météorologue à l’Institut Royal de Météorologie (IRM).

Enfin de quoi remonter le moral des Belges, en berne en raison des conditions très humides recensées depuis la fin juin. “On devrait jouir d’une longue période anticyclonique avec des températures plus élevées que les normales de saison, poursuit le météorologue. Les modèles prévisionnels font état de températures tournant autour des 28-29 degrés en général. Et, localement, on pourrait même frôler les 30-31 degrés. Soit tout de même près de 10 degrés de plus au-dessus des normales de saison qui s’établissent autour des 20-21 degrés à cette période de l’année.”

Des “anomalies météorologiques positives” qui sont “loin d’être négligeables sans être exceptionnelles”, estime Pascal Mormal qui rappelle que les températures maximales relevées en septembre à la station d’Uccle, étaient de 34,3 degrés, le 15 septembre 2020. Cette semaine-ci, on pourrait toutefois taquiner des records journaliers qui s’approchent de 30-31 degrés. Il n’est pas impensable que l’on puisse en battre quelques-uns localement cette semaine.”

Peut-on dès lors déjà parler d’été indien ? “C’est une expression qui est beaucoup utilisée dans les médias mais ce phénomène qualifie davantage des périodes de gros coup de chauds après les premières gelées aux Nord-Est des États-Unis et au Canada, en octobre/novembre. Météorologiquement parlant, on parlera, pour ce qui nous occupe ici, plutôt de temps d’arrière-saison assez chaud.”

Jusqu’à quand pourra-t-on bénéficier de ces conditions enfin favorables ? “Le blocage anticyclonique durera quelques jours, peut-être même une dizaine. Et certains modèles les plus optimistes estiment que cela pourrait peut-être même durer au-delà de la mi-septembre. Ce qui est sûr, c’est qu’on aura une tendance à un temps fondamentalement chaud et sec, avec la plus longue séquence anticyclonique observée depuis juin.”

Les prévisions pour la semaine devraient faire oublier les mois de juillet et d'août particulièrement humides.
Les prévisions pour la semaine devraient faire oublier les mois de juillet et d’août particulièrement humides. ©IRM

Selon les prévisions de l’IRM, les journées de mardi, mercredi et jeudi devraient être les plus chaudes, accompagnées d’un ciel entièrement bleuté que l’on a plus connu depuis plusieurs semaines.

Une arrière-saison chaude qui ne touchera pas que notre pays. En France, un épisode de très fortes chaleurs devrait en effet également toucher l’Hexagone dans les prochains jours avec là aussi la possibilité que des records de chaleurs, pour la saison, soient localement battus.

Selon les prévisions de Météo France, on pourrait atteindre des températures caniculaires proches de 35 degrés du côté de Limoges, en Nouvelle-Aquitaine, et parfois même jusqu’à 40 degrés localement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *