Pas de doublage anglais pour Baten Kaitos I & II HD Remaster : une décision intrigante qui ne manquera pas de susciter l’intérêt !


#BatenKaitos #Remaster #RPG #NintendoSwitch

Dans moins de deux semaines, les fans de Baten Kaitos pourront enfin profiter de la sortie tant attendue de Baten Kaitos I & II HD Remaster. Ce retour est accompagné de nombreuses améliorations qui vont au-delà de la simple amélioration graphique HD. Cette version « ultime » a été spécialement retravaillée pour offrir une expérience de jeu plus agréable et adaptée à un public contemporain.

Malheureusement, tous les joueurs ne seront pas logés à la même enseigne. Alors que les anglophones et les japonophones pourront profiter de cette remasterisation, les autres régions du monde, y compris l’Europe, seront privées de la traduction de Baten Kaitos Origins, qui sera uniquement disponible en anglais. Une omission regrettable de la part de l’éditeur Bandai Namco.

Mais ce n’est pas tout. Lors d’une interview avec Nintendo Everything, l’éditeur s’est également justifié sur l’absence de doublage anglais, pourtant présent dans les jeux originaux sur Gamecube. Selon le producteur Koji Nakajima, cette décision a été prise afin d’éviter certaines disparités qui pourraient découler de la version anglaise.

Malgré ces déceptions, les joueurs peuvent se consoler en visionnant le dernier trailer de BATEN KAITOS I & II HD REMASTER en attendant sa sortie prévue pour le 15 septembre 2023, exclusivement sur Nintendo Switch.

Revenons maintenant sur l’histoire de ces deux jeux. Baten Kaitos I, connu à l’origine sous le nom de Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu, a été acclamé lors de sa sortie sur Gamecube en 2003. Sa suite, Baten Kaitos Origins, est quant à elle passée un peu inaperçue lors de sa sortie en 2006, d’autant plus qu’elle n’est jamais arrivée en Europe.

Ces deux titres, développés par Monolith Software et édités par Namco Bandai Interactive, proposent un univers unique où les îles flottent dans les cieux et les océans sont constitués de nuages. Les joueurs incarnent un esprit gardien qui interagit avec le protagoniste via des options de dialogue prédéfinies, ce qui ajoute une approche originale au genre du jeu de rôle.

Dans le premier opus, le protagoniste, Kalas, se lance dans une quête pour collecter les Cartes du Destin, des objets magiques renfermant les souvenirs des habitants du monde. Il est rejoint par Xelha, une jeune fille mystérieuse, ainsi que d’autres personnages qu’ils rencontrent en chemin. Ensemble, ils doivent faire face à l’Empire qui convoite les Cartes du Destin pour accroître sa domination.

Baten Kaitos Origins, quant à lui, est une préquelle se déroulant plusieurs milliers d’années avant les événements du premier jeu. Les joueurs y incarnent Sagi, un jeune homme capable de manipuler les cartes magiques « Magnus ». L’histoire tourne autour d’une conspiration politique et d’une lutte de pouvoir entre les différentes nations de l’Océan du Ciel, avec pour enjeu la destruction du monde par une entité mystérieuse appelée Malpercio.

Les deux jeux ont été encensés pour leur système de combat basé sur des cartes, leur exploration de donjons dangereux et leurs quêtes secondaires captivantes. Les fans seront ravis d’apprendre que cette remasterisation tournera à 30fps pour une résolution de 1920×1080 en mode docké sur la Nintendo Switch.

La date de sortie de Baten Kaitos I & II HD Remaster est fixée au 15 septembre 2023, en version physique et numérique sur l’eShop. Les passionnés de RPG et les fans de la saga attendent avec impatience de replonger dans cet univers fantastique riche en mystères et en aventures épiques.

Nous sommes à moins de 2 semaines de a sortie de BATEN KAITOS I & II HD REMASTER, ainsi la promotion autour de ce remaster s’accélère à travers le monde. Un retour qui arrive avec de nombreuses retouches qui vont au-delà du travail visuel HD pour proposer une expérience plus agréable en main sur divers aspect et mieux calibrer pour le public actuel. Une version « ultime » notamment pour le public anglophone et japonais puisque pour les autres contrées du monde l’éditeur Bandai Namco semble avoir complètement omis de traduire Baten Kaitos Origins qui arrivera pour la première fois en Europe mais uniquement en anglais. Alors que nous pourrions penser qu’il s’agisse de la seule omission, c’est lors d’une interview avec nos confrères de Nintendo Everything que l’éditeur se justifie également sur l’absence de doublage anglais pourtant présent dans les jeux originaux sur Gamecube. Nous vous laissons les propos de l’éditeur ci-dessous ainsi que le dernier trailer en date de BATEN KAITOS I & II HD REMASTER en attendant la sortie du titre pour ce 15 Septembre 2023 exclusivement sur Nintendo Switch.

Lors que la redaction de Nintendo Everything questionne le producer Koji Nakajima sur l’absence de doublage anglais:

En travaillant sur cette version Remaster, nous avons tenter d’ajuster des expressions afin qu’elles puissent s’adapter à notre époque. Ce fut difficile mais nous avons décidé de ne pas inclure le doublage anglais pour cette version Remaster afin d’éviter certains écarts qui pourraient venir de celui-ci. »

 

Le jeu Baten Kaitos original a été l’un des jeux forts des dernières années de la GameCube. Sa suite, Baten Kaitos Origins, est malheureusement passée un peu inaperçue lors de sa sortie en 2006, surtout que l’opus n’est pas arrivé en Europe.

Baten Kaitos I – initialement connu sous le nom de Baten Kaitos : Les Ailes éternelles et l’Océan perdu (Baten Kaitos : Eternal Wings and the Lost Ocean) – a fait ses débuts au Japon en 2003. Il est arrivé en Amérique du Nord peu après, au début de l’année 2004. Cependant, les joueurs européens ont dû attendre plus d’un an. Ce n’est qu’en avril 2004 que les régions PAL ont reçu le titre.

Le jeu a été très bien accueilli lors de son lancement, surtout si l’on considère les critiques courantes sur le manque de JRPG sur le GameCube. Le joueur n’incarne pas directement le protagoniste du jeu, mais plutôt un esprit gardien qui interagit directement avec le protagoniste par le biais d’options de réponse prédéfinies sous forme d’arbre de dialogue textuel. Il s’agit d’une approche unique et intéressante du genre. Le deuxième titre est arrivé au Japon et en Amérique du Nord en 2006, après le lancement de la Xbox 360 et peu avant celui de la Wii. Les régions PAL n’ont donc jamais vu ce titre sortir.

Les deux titres ont été développés à l’origine par Monolith Software, qui a depuis connu un succès important avec la série Xenoblade Chronicles. Le premier titre a été édité par Namco Bandai Interactive, qui prendra également les rênes de ce remaster. Il a déjà été annoncé que les jeux tourneront à 30fps, avec une résolution de 1920×1080 en avec la Nintendo Switch dockée. Au grand dam des fans, il a aussi été révélé que le jeu ne comportera que des voix japonaises.

La sortie du jeu est prévue pour le 15 septembre 2023, sur l’eShop comme en boutique. Comme c’est le thème de la bande-annonce du jour, revenons sur l’histoire des deux jeux.

L’histoire de Baten Kaitos: Les Ailes éternelles et l’Océan perdu se déroule dans un monde fantastique appelé « l’Océan du Ciel ». Dans cet univers, les îles flottent dans les cieux et les océans sont constitués de nuages. Les habitants de cet environnement unique possèdent des ailes leur permettant de voyager d’une île à l’autre.

L’histoire commence avec le protagoniste, un jeune homme amnésique nommé Kalas, qui possède une seule aile et un bras mécanique. Kalas vit sur l’île flottante de Sadal Suud, où il rencontre un étrange esprit du nom de Shella, qui lui confie une « Carte du Destin ». Cette carte est un objet magique qui renferme les souvenirs des habitants du monde.

Kalas décide de se lancer dans une quête pour collecter les Cartes du Destin dispersées à travers l’Océan du Ciel. Il est rejoint par Xelha, une jeune fille mystérieuse qui possède le pouvoir de lire les Cartes du Destin. Ensemble, ils forment une équipe et se mettent en route.

Au fur et à mesure de leur voyage, Kalas et Xelha rencontrent d’autres personnages qui se joignent à leur cause. Il y a Gibari, un pêcheur courageux et loyal, Lyude, un membre de l’Empire qui se questionne sur les motivations de sa nation, Savyna, une chasseuse de primes rusée, et Mizuti, une mystérieuse fille aux pouvoirs surnaturels.

L’équipe découvre que les Cartes du Destin sont convoitées par un empire puissant dirigé par l’Empereur Geldoblame. L’Empire souhaite utiliser le pouvoir des cartes pour accroître sa domination et exploiter les ressources de l’Océan du Ciel. Cependant, l’empire est également confronté à un groupe rebelle appelé « Les Ailes Noires », qui lutte contre son oppression.

Au fur et à mesure que l’histoire progresse, l’équipe découvre des révélations choquantes sur leur propre passé et sur les véritables enjeux entourant les Cartes du Destin. Ils apprennent que les cartes sont liées à un ancien dieu du nom de Malpercio, dont la résurrection pourrait causer la destruction de l’Océan du Ciel.

L’équipe se lance alors dans une quête pour empêcher l’Empire et les Ailes Noires de réveiller Malpercio. Ils affrontent de nombreux ennemis, explorent des donjons dangereux et se confrontent à des choix moraux difficiles tout au long de leur périple.

Le jeu propose un système de combat basé sur des cartes, où les joueurs doivent choisir stratégiquement les cartes d’attaque, de défense et de magie pour vaincre les ennemis. Il y a également des éléments de jeu de rôle traditionnels, tels que l’exploration de donjons, l’interaction avec les personnages non-joueurs et la résolution de quêtes secondaires.

Baten Kaitos Origins, nommé a tort Baten Kaitos II dans cette compilation, est un jeu de rôle développé par Monolith Soft et tri-Crescendo, et édité par Nintendo. Il s’agit d’une préquelle de Baten Kaitos: Les Ailes éternelles et l’Océan perdu. Le jeu est sorti sur la console Nintendo GameCube en 2006.

L’histoire de « Baten Kaitos Origins » se déroule dans le même univers que le premier jeu, mais elle se déroule plusieurs milliers d’années avant les événements de celui-ci. Le joueur incarne Sagi, un jeune homme qui possède la capacité spéciale de manipuler les cartes du jeu de cartes magiques « Magnus ».

L’histoire commence sur l’île de Sadal Suud, où Sagi travaille en tant qu’agent de l’Empire Alfard. L’Empire Alfard est une nation puissante qui cherche à étendre son influence sur l’Océan du Ciel. Au cours d’une mission, Sagi fait la rencontre de plusieurs personnages clés, dont Guillo, un étrange marionnettiste à tête de chat, et Milly, une jeune femme à la recherche de son frère disparu.

Au fur et à mesure que l’histoire progresse, Sagi et ses compagnons se retrouvent impliqués dans une conspiration politique et une lutte de pouvoir entre les différentes nations de l’Océan du Ciel. Ils découvrent l’existence d’une mystérieuse entité appelée « Malpercio », un dieu ancien qui est censé apporter la destruction au monde.

Sagi et son groupe se lancent alors dans une quête pour trouver les cinq « End Magnus », des cartes légendaires censées avoir le pouvoir de sceller Malpercio. Ils voyagent à travers différentes îles flottantes, rencontrent de nouveaux personnages et font face à de nombreux dangers et défis.

Au cours de leur aventure, l’équipe découvre des secrets sombres et des vérités choquantes sur les origines de Malpercio et les véritables motivations des nations en conflit. Ils doivent affronter des ennemis puissants, faire des choix moraux déchirants et se remettre en question pour sauver l’Océan du Ciel de la menace de Malpercio.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *