Mike s’aventure… le Grand Prix d’Italie


#MikeSurLeGrandPrixItalien : La magie de Monza, les ailes fines, Felipe Drugovich, les podiums et plus encore. Il n’y a pas de pénurie de sujets à discuter pour le directeur d’équipe Mike Krack avant le Grand Prix d’Italie. C’est la dernière course européenne de la saison. Nous disons bientôt au revoir à notre Aston Martin Aramco Cognizant Formula One® Team House et nous retrouvons avec impatience les options de divertissement à bord des avions long-courriers… mais d’abord, il y a la petite affaire d’une course au Temple de la Vitesse. Monza est différent des autres arrêts réguliers de la F1 : les vitesses sont plus élevées et les ailes sont plus petites. C’est un endroit formidable pour faire la course, spécial même, mais aussi un circuit avec des exigences uniques. Ajoutez à cela l’allocation de pneus alternative (ATA) et le pilote d’essais et de réserve de l’AMF1 Team, Felipe Drugovich, au volant lors de la première séance d’essais libres. Le directeur d’équipe Mike Krack a beaucoup à dire sur tout ce qui concerne Monza, ainsi qu’un récapitulatif d’un week-end excitant, bien que pluvieux, dans les dunes de Zandvoort. Pour recevoir rapidement les réflexions de Mike dans votre boîte de réception dès leur publication, inscrivez-vous à I / AM pour obtenir cela et bien plus encore.

C’est Mike sur… un retour intense sur la piste : « Après la pause estivale, Zandvoort n’a pas été une réintroduction en douceur à la course. Le week-end a été intense. Il y a une foule énorme, peu d’espace, une pluie battante et un circuit difficile. Ensuite, nous avons eu quelques problèmes. Lance a eu un problème de voiture lors des Essais Libres 1 qui l’a empêché de courir, c’était vraiment une journée difficile… et puis il a commencé à pleuvoir. Quand il pleut, vous pouvez sentir l’opportunité. Il y a de nombreuses chances de bien faire les choses, mais autant de chances de mal les faire. C’est un moment excitant d’être sur un circuit. »

Un retour sur le podium : « Le podium à Zandvoort était vraiment un résultat fantastique. Fernando était à son meilleur niveau, et ça se voyait sur son visage – il savait qu’un grand résultat était possible. Après la course, nous avions des émotions mitigées : super d’être de retour sur le podium, mais aussi un regret de ne pas avoir marqué de gros points avec les deux voitures. « Lance avait une excellente occasion d’être tout en haut, mais pour être honnête, nous avons gâché sa stratégie dès le départ et nous l’avons déçu, ce qui a gâché son après-midi. Nous avons essayé de nous accrocher pendant l’averse au début, nous avons réalisé que nous ne pouvions pas et nous l’avons rappelé. C’était la pire décision possible : nous aurions dû soit rentrer plus tôt, soit nous y tenir. Changer d’avis n’était pas génial, et nous devons faire mieux. »

La capacité de rebondir : « Nous en sommes à 13 courses de la saison et nous avons 215 points. L’année dernière, à ce stade, nous avions 20 points. L’amélioration est incroyable. Le Grand Prix des Pays-Bas a été un bon week-end parce que nous avons réduit l’écart avec Mercedes et augmenté notre avance sur les équipes derrière.

Mais ce qui me rend le plus heureux, c’est la soif de plus qui règne dans l’équipe. Quand nous sommes rentrés au Campus, il y a eu la réunion habituelle de débriefing pour tout le monde, où nous avons raconté notre week-end. Avant que je ne prenne le micro pour dire ma part, je discutais avec trois membres de l’équipe de l’atelier, et leurs premiers mots ont été « pas encore premiers ». C’est la bonne approche : tout le monde a le désir de nous voir gagner. Nous avons réalisé des progrès significatifs dans notre parcours en tant qu’équipe, mais il y a encore plus à venir. Nous sommes encore en train de grandir, de construire, et nous ne cesserons jamais de nous battre pour plus.

Mais être de retour sur le podium a été génial pour le moral. Je ne dirais pas que les têtes étaient basses lors des dernières courses, mais il y a un véritable coup de pouce lorsque la voiture se qualifie bien et que vous rentrez chez vous avec un trophée. C’est une longue saison et cela remonte le moral de tout le monde. »

Lance attend avec impatience un week-end positif à Monza. C’est un circuit qu’il aime et nous ferons tout notre possible pour lui offrir un week-end sans embûches.

Se sentir bien : « Le débrief avec les pilotes a été très positif après Zandvoort. La voiture se sentait bien, l’arrière se comportait comme prévu et les améliorations que nous avons apportées semblaient nous faire progresser légèrement. J’hésite à dire que cela était certain, car ce fut un week-end inhabituel avec beaucoup de choses en cours. Il est très tentant de supposer que notre bonne performance en qualifications venait des améliorations, mais nous ne pouvons pas être sûrs que c’était la voiture plutôt que les conditions.

Les données aérodynamiques sont positives : nous avons constaté une légère amélioration de l’équilibre de l’AMR23 et une plate-forme plus stable pour les pilotes travailler. Je pense que nous l’avons, mais nous en saurons peut-être un peu plus après Monza. La première chose que j’ai regardée après Zandvoort, c’est la prévision météo pour ce week-end. Beaucoup de roulage à sec va nous aider à avoir une meilleure idée de notre position. »

La magie de Monza : « Et maintenant Monza. Le Temple de la Vitesse et les tifosi. Après une semaine où tout et tout le monde était orange, nous sommes passés rapidement à un week-end où tout est rouge. J’espère qu’au milieu du rouge, nous verrons des fans en vert. Si c’est comme à Zandvoort, ils ressortiront vraiment. Les fans de McLaren étaient un peu plus difficiles à repérer en Hollande ! Il y a beaucoup de passion en cet endroit. Quand vous arrivez sur le circuit, vous voyez les virages de l’ancien circuit et c’est tellement agréable d’être ici : plein de tradition, plein d’histoire, plein de passion. »

Felipe Drugovich : « Felipe a conduit la voiture lors des Essais Libres 1. C’était bien de l’avoir de retour et d’avoir son retour d’expérience sur la façon dont la voiture est maintenant, comparée à sa configuration du début de l’année. La façon dont les choses sont maintenant, avec chaque minute passée sur la piste étant précieuse, vous ne pouvez pas vous permettre de simplement laisser un pilote de réserve faire sa propre chose. Il avait un travail à faire avec de nombreux éléments de test sur la voiture.

Il est très bon. Il était dans le simulateur en début de semaine après avoir fait beaucoup de travail pour Zandvoort la semaine dernière. Nous avons confiance en son jugement, et il a été très clair sur la façon dont il pense que nous devrions faire fonctionner la voiture. On le voit évoluer tout le temps. Très mature, très solide ; il monte en voiture, fait le travail et ne cherche pas la gloire parce qu’il a assez confiance en lui pour comprendre que ce n’est pas ce que l’équipe a besoin. C’est dommage qu’il n’ait pas eu plus de pneus, mais nous avons l’ATA ce week-end, et cela limite ce que vous pouvez faire. »

Remorquage : « Notre principale amélioration ce week-end, ce sont les ailes fines spécifiques à Monza, car Monza est extrêmement rapide et vous avez besoin d’un package aérodynamique peu traînant. Nous verrons également une action d’équipe avec Fernando et Lance qui se remorquent mutuellement. Si vous réussissez le remorquage, c’est fantastique car l’impact est considérable. Cela demande cependant un timing précis car c’est difficile à faire – bien que la F1 utilise le GPS, ce qui rend les choses un peu plus faciles. Dans d’autres catégories, cela peut être un cauchemar à organiser !

TOI. NOUS. ENSEMBLE.

Rapprochez-vous de l’équipe. Des expériences uniques. Des concours et récompenses exclusifs. Des vêtements d’équipe en édition spéciale, des offres et bien plus encore.

REJOIGNEZ-NOUS AUJOURD’HUI

Feature

Mike Krack

It’s the final European round of the season. We’re shortly saying goodbye to our Aston Martin Aramco Cognizant Formula One® Team House and reacquainting ourselves with the entertainment options on long-haul aircraft… but first, there’s the small matter of a race at the Temple of Speed.

Monza is different to F1’s other regular stops: speeds are higher and wings are smaller. It’s a great place to go racing, special even, but equally a track with some unique demands. Added to that, we’ve got the alternative tyre allocation (ATA) and AMF1 Team Test and Reserve Driver Felipe Drugovich in the car for Free Practice One.

Team Principal Mike Krack has got plenty to say about all things Monza, plus a recap on an exciting, if damp, weekend out on the dunes of Zandvoort.

Eager to get Mike’s thoughts to your inbox as soon as they’re published? Sign up to I / AM to get this and much more.

This is Mike on…

An intense return to the track

« After the summer break, Zandvoort was not a gentle reintroduction to racing. The weekend was intense. There’s an enormous crowd, little space, driving rain and a difficult circuit. Then we had some issues. Lance had a car problem in FP1 which stopped him running, it was a really tough Friday… and then it started raining. When it rains, you can sense the opportunity. There are many chances to get it very right, but an equal number of chances to get it very wrong. It’s an exciting time to be at a racetrack. »

Returning to the podium

« The podium in Zandvoort really was a fantastic result. Fernando was at his very best, and you could see it in his facial expression – he knew a big result was possible. Post-race we had mixed emotions: great to be back on the podium, but also some regret that we didn’t score heavily with both cars.

GP2313 144352AM1T9951 copy

« Lance had an excellent opportunity to be right up there but, in all honesty, we messed up his strategy at the start and let him down which ruined his afternoon. We tried to hang on through the shower at the start, realised we couldn’t and called him in. It was the worst possible decision: we should either have been in earlier or stuck to it. Changing our minds wasn’t great, and we have to do better. »

Bouncebackability

« We’re 13 races into the season and have 215 points. Last year, at this stage, we had 20 points. The improvement is incredible. The Dutch Grand Prix was a good weekend because we closed the gap to Mercedes and increased our lead over the teams behind.

« What’s making me most happy though is the hunger for more that’s in the team. When we got back to the Campus, there was the usual debrief for everyone, recounting our weekend. Before I took the microphone to say my bit, I was speaking with three team members from the machine shop, and their first words were ‘still not first’. This is the right approach: everyone has that desire to see us win. We’ve made significant progress on our journey as a team, but there’s more to come. We’re still growing, still building, and we’ll never stop pushing for more.

« Being back on the podium was great for morale though. I would not say that heads had dropped over the last few races, but there’s a real boost when the car qualifies well and you come home with a trophy. This is a long season and it gives everyone a lift.

« Lance is looking forward to a positive weekend in Monza. It is a circuit he loves and we will be doing all we can to give him a clean weekend. »

Italian GP

Feeling good

« The debrief with the drivers was very positive after Zandvoort. The car felt good, the rear end was behaving as expected and the upgrades we took seemed to move us a small step forward. I hesitate to say that was the case for certain because it was an unusual weekend with a lot going on. It’s very tempting to assume our good performance in Qualifying came from the upgrades, but we can’t be sure it was car rather than conditions.

« The aerodynamic data is positive: we saw a small improvement in the balance of the AMR23 and a more stable platform for the drivers to work with. I think we have that – but hopefully, we’ll know a little bit more after Monza. The first thing I looked at after Zandvoort was the weather forecast for this weekend. Lots of dry running is going to help us get a better picture of where we are. »

The magic of Monza

« And now Monza. The Temple of Speed and the tifosi. After a week where everything and everyone was orange, we’ve moved swiftly on to a weekend where everything is red. Hopefully in among the red, we’ll see some fans in green. If it’s like Zandvoort, they’ll really stand out. The McLaren fans were a little more difficult to spot in Holland! There’s a lot of passion in this place. When you come into the track, you see the banking of the old circuit and it’s just so nice to be here: full of tradition, full of history, full of passion. »

Felipe Drugovich

« Felipe drove the car in FP1. It’s been good to have him back in and get his feedback on how the car is now, compared to how it was at the beginning of the year. The way things are now, with every minute on track being valuable, you can’t afford to simply let a reserve driver do their own thing. He had a job to do with lots of test items on the car.

« He’s very good. He was in the simulator at the start of the week after doing a lot of work for Zandvoort last week. We trust his judgement, and he’s been very clear about how he thinks we should run the car. You can see him developing all the time. Very mature, very solid; he gets in, gets the job done and doesn’t go for glory because he has enough self-confidence to understand that isn’t what the team needs. It’s a shame he didn’t have more tyres, but we have the ATA this weekend, and that limits what you can do. »

Italian GP

Towing

« Our main upgrade this weekend is the Monza-spec skinny wings because Monza is lightning quick and you need a low-drag package. We’ll also get to see some teamwork in action with Fernando and Lance towing each other. If you get the tow right, it’s fantastic because the impact is substantial. It does require careful timing though because it’s difficult to get right – though F1 uses GPS, which makes it a little easier. In other categories, it can be a nightmare to organise! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *