La disparition tragique de Salif Keita, un joueur mythique de Saint-Étienne et premier Ballon d’or africain, suscite l’intrigue et l’engouement.


#SalifKeita, #ASSE, #football, #Ligue2, #BallondOr, #légende, #Mali

Une autre légende du football s’en est allée : Salif Keita est décédé à l’âge de 76 ans, a annoncé le ministre des sports du Mali à l’AFP ce samedi 2 septembre 2023. « La Panthère Noire s’en est allée, emportant avec elle un morceau de notre club », a réagi l’ASSE sur X (anciennement Twitter, ndlr), dont Salif Keita demeure le troisième buteur de son histoire. Il s’est éteint à Bamako, où il est né et a démarré sa carrière de footballeur dès l’âge de 18 ans, jusqu’en 1967.

Cette année-là, le jeune attaquant malien de 23 ans intégrait le club de Saint-Étienne, où il est resté jusqu’en 1972 et a marqué 142 buts en 186 matchs ! Avec le club de Saint-Étienne, Salif Keita a remporté trois championnats de France, deux Coupes de France et trois Trophées des champions. En 1970, il devenait le premier lauréat du #BallondOr africain. En 1980, il prenait sa retraite après avoir joué à Marseille, Valence, au Sporting Portugal puis à Boston aux USA.

#SaintÉtienne #Valenciennes

Un hommage lui a été rendu lors du match de Ligue 2 Saint-Étienne – Valenciennes ce samedi. Au Mali, Salif Keita avait été sélectionné 13 fois dans l’équipe nationale et a marqué 11 buts. En 1991 et 1992, il avait été désigné ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l’initiative privée dans le gouvernement malien de transition. En 1994, il jouait le rôle de l’entraîneur dans le film inspiré de sa vie « Le ballon d’or ». Entre 2005 et 2009, il avait présidé la Fédération malienne de foot appelée « Femafoot ».

Un grand nom du football africain s’est éteint aujourd’hui. Salif Keita restera à jamais une #légende du foot, un joueur talentueux et un exemple pour les jeunes joueurs maliens. Son héritage dans le #football français et au Mali restera gravé dans les mémoires. #RIPSalifKeita

Une autre légende du football s’en est allée : Salif Keita est décédé à l’âge de 76 ans, a annoncé le ministre des sports du Mali à l’AFP ce samedi 2 septembre 2023. « La Panthère Noire s’en est allée, emportant avec elle un morceau de notre club« , a réagi l’ASSE sur X (anciennement Twitter, ndlr), dont Salif Keita demeure le troisième buteur de son histoire. Il s’est éteint à Bamako, où il est né et a démarré sa carrière de footballeur dès l’âge de 18 ans, jusqu’en 1967.

Cette année-là, le jeune attaquant malien de 23 ans intégrait le club de Saint-Étienne, où il est resté jusqu’en 1972 et a marqué 142 buts en 186 matchs ! Avec le club de Saint-Étienne, Salif Keita a remporté trois championnats de France, deux Coupes de France et trois Trophées des champions. En 1970, il devenait le premier lauréat du Ballon d’or africain. En 1980, il prenait sa retraite après avoir joué à Marseille, Valence, au Sporting Portugal puis à Boston aux USA.

À lire également

L’homme d’affaires égyptien Mohamed Al-Fayed, père de l’amant de la princesse Diana, est décédé

Un hommage lui a été rendu lors du match de Ligue 2 Saint-Étienne – Valenciennes ce samedi. Au Mali, Salif Keita avait été sélectionné 13 fois dans l’équipe nationale et a marqué 11 buts. En 1991 et 1992, il avait été désigné ministre délégué auprès du premier ministre chargé de l’initiative privée dans le gouvernement malien de transition. En 1994, il jouait le rôle de l’entraîneur dans le film inspiré de sa vie Le ballon d’or. Entre 2005 et 2009, il avait présidé la Fédération malienne de foot appelée « Femafoot ».

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *