Hun Sen fait un retour fracassant sur Facebook !


#HunSen #Facebook #Cambodge

Hun Sen, le Premier ministre cambodgien, est de retour sur Facebook après que la plateforme ait renoncé à la suspension de son compte. Cette décision fait suite à la publication d’une vidéo jugée choquante par Facebook.

En juin, Hun Sen avait posté une vidéo dans laquelle il menaçait de frapper à coups de bâton ses rivaux politiques. Suite à cela, le Conseil de surveillance de Facebook avait recommandé la suspension du compte Facebook et Instagram du Premier ministre pour une durée de six mois.

Cette décision avait provoqué un différend entre Hun Sen et Facebook. Le Premier ministre avait même interdit aux représentants du réseau social de rester au Cambodge et avait placé plus de 20 membres du Conseil de surveillance sur une liste noire.

Cependant, Hun Sen est récemment revenu sur Facebook, affirmant que le réseau social lui avait « rendu justice » en rejetant les recommandations du Conseil de surveillance. Il a également annoncé que le ministère des Télécommunications autoriserait les représentants de Facebook à revenir travailler au Cambodge, malgré l’interdiction imposée aux membres du Conseil de surveillance.

Cette décision intervient après l’élection de son fils, Hun Manet, au poste de Premier ministre le mois dernier. Hun Sen, qui a dirigé le Cambodge pendant près de quarante ans, prévoit de continuer à jouer un rôle dominant dans la politique du pays jusqu’en 2033 au moins. Facebook a toujours été son canal de publication favori, et il compte actuellement 14 millions de followers sur son compte.

#Politique #RéseauxSociaux #PremierMinistre #Cambodge

Hun Sen est revenu sur Facebook après que la plateforme ait renoncé à la suspension de son compte suite à la publication d’une vidéo qu’elle jugeait choquante.

Hun Sen avait publié une vidéo dans laquelle il menaçait de frapper à coups de bâton ses rivaux, ce qui avait conduit le Conseil de surveillance de Facebook à recommander la suspension de son compte Facebook et Instagram pendant six mois en juin.

 

Cela avait déclenché une querelle entre Hun Sen et Facebook. Premier ministre à l’époque, il avait même interdit aux représentants de Facebook de rester au Cambodge et inscrit plus de 20 membres du Conseil de surveillance sur une liste noire. 

 

Cependant, Hun Sen a récemment annoncé son retour sur Facebook, affirmant que le réseau social lui avait « rendu justice » en rejetant les recommandations du Conseil de surveillance. Il a également indiqué que le ministère des Télécommunications autoriserait les représentants de Facebook à revenir travailler au Cambodge, même si l’interdiction des membres du Conseil de surveillance était maintenue.

 

Cette décision intervient après l’élection de son fils, Hun Manet, au poste de Premier ministre le mois dernier. Hun Sen, qui a dirigé le Cambodge pendant près de quarante ans, prévoit de continuer à jouer un rôle dominant dans la politique du pays jusqu’en 2033 au moins, et Facebook a toujours été son canal de publication favori. Son compte est suivi par 14 millions de followers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *