Heath Streak, l’ancien capitaine de cricket du Zimbabwe, décède à l’âge de 49 ans | Nouvelles de cricket


#Décès de #HeathStreak : L’ancien capitaine de cricket du Zimbabwe décède à l’âge de 49 ans.

Heath Streak, ancien capitaine de cricket du Zimbabwe et meilleur preneur de guichets de tous les temps du pays, est décédé à l’âge de 49 ans des suites d’un cancer du foie et du côlon.

« Aux premières heures de ce matin, dimanche 3 septembre, le plus grand amour de ma vie et le père de mes beaux enfants a été emporté par les anges depuis sa maison où il souhaitait passer ses derniers jours entouré de sa famille et de ses proches les plus chers », a écrit son épouse, Nadine Streak, sur les réseaux sociaux.

ESPN a rapporté qu’il avait suivi un traitement spécialisé dans un hôpital de Johannesburg, en Afrique du Sud, de manière bihebdomadaire depuis mai.

Joueur de cricket exceptionnel et batteur accompli, Streak a été l’un des membres clés des équipes du Zimbabwe qui ont rivalisé avec les plus grandes nations du cricket à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

Cependant, sa carrière de cricket s’est terminée dans l’ignominie en 2021 lorsqu’il a été banni pendant huit ans pour avoir enfreint le Code anti-corruption du Conseil international du cricket (ICC).

En mai de cette année, il a été annoncé que Streak était gravement malade, et il a été rapporté en août qu’il était décédé, suite à un message sur les réseaux sociaux de son ancien coéquipier Henry Olonga.

Streak lui-même a rapidement affirmé qu’il était toujours en vie, mais pas avant que de nombreux anciens coéquipiers et adversaires lui aient rendu hommage.

L’un des plus grands du Zimbabwe

Un lanceur rapide solidement construit capable d’extraire des mouvements des terrains non favorables, Streak a pris 236 guichets avec une moyenne de 28,14 en 65 matches de test. Aucun autre Zimbabwéen n’a pris plus de 80 guichets en test.

Il a marqué 1 990 courses avec une moyenne de 22,35 en tests, se classant ainsi septième sur la liste de tous les temps du pays. Son meilleur score et son unique siècle étaient de 127 (pas de sortie) contre les Indes occidentales à Harare en 2003.

Streak a pris 237 guichets – 104 de plus que son rival le plus proche – et marqué 2 901 courses en 187 matchs internationaux de cricket en une journée (ODI).

Sa meilleure performance de lancer en test était typique. Il a pris six guichets pour 73 alors que l’Inde accumulait un total de 366 lors de leur victoire de dix guichets à Harare en 2005.

Streak a été capitaine du Zimbabwe à deux reprises, interrompues par un différend avec le cricket du Zimbabwe en 2001 concernant les salaires et les quotas raciaux.

Le moment fort de ses quatre victoires en 21 matches de test en tant que capitaine a été la première victoire en test du Zimbabwe contre l’Inde à Harare en 2001.

Il a pris sept guichets dans le match, renvoyant Sachin Tendulkar dans les deux manches, et a marqué 40 courses dans la première manche.

Il a dirigé le Zimbabwe dans 68 matchs ODI, y compris la Coupe du Monde 2003 en Afrique du Sud où le Zimbabwe a atteint la phase des Super Six.

Il a été limogé en tant que capitaine en 2004 à une époque de bouleversements dans le cricket zimbabwéen lorsque 15 joueurs de premier plan se sont rebellés contre l’administration.

Cela a conduit à une équipe considérablement affaiblie perdant temporairement son statut de jeu de test.

Il a pris sa retraite du cricket international en 2005.

Après sa dernière période en tant que joueur pour le comté anglais de Warwickshire, il est devenu entraîneur des lanceurs du Zimbabwe en 2009. Sa carrière d’entraîneur a inclus des séjours au Bangladesh, en Inde, en Angleterre et en Écosse.

Il a été l’entraîneur en chef du Zimbabwe de 2016 à 2018, date à laquelle il a été renvoyé après que l’équipe n’ait pas réussi à se qualifier pour la Coupe du Monde 2019.

Il a été banni pendant huit ans par l’ICC pour avoir transmis des informations et des coordonnées de joueurs à un homme indien non nommé et avoir accepté un paiement comprenant 35 000 dollars en Bitcoin.

Streak a accepté la responsabilité de ses actes, mais a affirmé n’avoir jamais participé à la tricherie sportive.

Source: Al Jazeera

Heath Streak, former Zimbabwe cricket captain and the nation’s all-time leading wicket-taker, has died at the age of 49 after battling liver and colon cancer.

“In the early hours of this morning, Sunday, 3 September, the greatest love of my life and the father of my beautiful children, was carried to be with the angels from his home where he wished to spend his last days surrounded by his family and closest loved ones,” his wife, Nadine Streak, wrote on social media.

ESPN reported that he had been receiving specialist treatment at a Johannesburg hospital in South Africa on a biweekly basis since May.

An outstanding fast bowler and capable batsman, Streak was a key member of Zimbabwe teams that were competitive against cricket’s bigger nations in the late 1990s and early 2000s.

However, his cricket career ended in ignominy in 2021 when he was banned for eight years for breaching the International Cricket Council (ICC) Anti-Corruption Code.

It was announced in May this year that Streak was seriously ill, and it was reported in August that he had died, following a message on social media from former teammate Henry Olonga.

Streak himself was quick to assert that he was still alive, but not before numerous former teammates and opponents paid tribute to him.

Heath
Streak dives to field a ball at the Harare Sports Club, August 31, 2005 [Howard Burditt HB/VP via Reuters]

One of Zimbabwe’s greatest

A strongly-built fast bowler able to extract movement from unhelpful pitches, Streak took 236 wickets at an average of 28.14 in 65 Test matches. No other Zimbabwean has taken more than 80 Test wickets.

He scored 1,990 runs at an average of 22.35 in Tests to stand seventh on the country’s all-time list. His highest score and only century was 127 (not out) against the West Indies in Harare in 2003.

Streak took 237 wickets – 104 more than his nearest rival – and scored 2,901 runs in 187 One-Day Internationals (ODIs).

His best Test bowling performance was typical. He took six for 73 while India piled up a total of 366 on the way to a 10-wicket win in Harare in 2005.

Streak had two spells as Zimbabwe captain, interrupted by a dispute with Zimbabwe Cricket in 2001 over pay and racial quota issues.

The highlight of his four wins in 21 Tests as captain was Zimbabwe’s first Test victory against India in Harare in 2001.

He took seven wickets in the match, dismissing Sachin Tendulkar in both innings, and scored 40 runs in the first innings.

He led Zimbabwe in 68 ODIs, including the 2003 World Cup in Southern Africa when Zimbabwe reached the Super Six stage.

He was sacked as captain in 2004 at a time of upheaval in Zimbabwe Cricket when 15 leading players rebelled against the administration.

This, in turn, led to a much-weakened team temporarily losing their Test-playing status.

He retired from international cricket in 2005.

Heath
Streak plays a sweep shot as Australia’s wicketkeeper Adam Gilchrist looks on during their Tri-Nations limited overs match at the Sydney Cricket Ground, January 11, 2004 [David Gray/Reuters]

After his last spell as a player with English county Warwickshire, he became Zimbabwe’s bowling coach in 2009. His coaching career included stints in Bangladesh, India, England and Scotland.

He was Zimbabwe’s head coach from 2016 to 2018, when he was fired after the team failed to qualify for the 2019 World Cup.

He was banned for eight years by the ICC for passing on information and contact details of players to an unnamed Indian man and accepting payment which included $35,000 in Bitcoin.

Streak accepted responsibility for his actions, but said he had never been involved in match-fixing.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *