Des centaines de personnes célèbrent la joie et la résilience LGBTQ2 dans la parade de la fierté à Calgary – Calgary.


Des centaines de personnes ont célébré la joie et la résilience de la communauté LGBTQ2 lors de la Parade de la fierté de Calgary le dimanche. #CalgaryPrideParade

La parade a commencé vers 11 heures à l’intersection de la 9e Avenue Sud-Ouest et de la 5e Rue Sud-Ouest, pour se terminer vers midi à Fort Calgary. Un festival pour tous les âges devait avoir lieu au parc Prince’s Island tout au long de l’après-midi et de la soirée après la parade. #FestivalPride

De nombreux participants décrivent la Pride comme un événement destiné à mettre en valeur la diversité de la communauté LGBTQ2 de Calgary. Pour eux, la Pride est l’occasion de dire aux autres qu’ils ont le droit de se sentir à l’aise avec leur identité et leur corps. #DiversitéLGBTQ2

« La communauté queer est incroyablement forte, diversifiée et incroyablement utile », a déclaré Rocket Mercury, qui a assisté à la parade plus tôt dimanche. #CommunautéQueer

« C’est une question de confiance. C’est pouvoir se sentir à l’aise dans sa communauté et se sentir beau dans la communauté », a déclaré Kenney Mercury, un autre participant à la parade. #ConfianceEnSoi

D’autres estiment que la Pride est un moyen de relier les gens à la communauté LGBTQ2 de Calgary et de témoigner de leur solidarité avec les personnes queer et trans. #SolidaritéLGBTQ2

Allison Vickery de la Société historique de la fierté canadienne a déclaré à Global News que la Parade de la fierté rassemble tout le monde et aide les personnes queer et trans à se sentir en sécurité. #SécuritéLGBTQ2

« En Alberta, nous prenons un tournant et il y a eu une certaine réaction négative contre la communauté LGBTQ2+. Certaines personnes se sentent moins en sécurité pour participer à des événements comme celui-ci, c’est pourquoi il est important de nous rassembler et d’aider les gens à se sentir en sécurité », a-t-elle déclaré. #SécuritéLGBTQ2

Vickery a également souligné l’importance de documenter l’histoire LGBTQ2 afin de mettre en lumière les réalisations des personnes queer et trans et la résilience de la communauté. #HistoireLGBTQ2

Les premières marches de la fierté ont eu lieu à New York, Los Angeles et Chicago le 28 juin 1970 pour commémorer l’émeute de Stonewall, lorsque les personnes LGBTQ2 ont résisté à la police lors d’une descente au Stonewall Inn à New York. #StonewallUprising

Au Canada, le mouvement Pride est composé de plusieurs manifestations et initiatives militantes à travers le pays. Cependant, le catalyseur a été la décriminalisation de l’homosexualité en 1969. Selon la Société historique de la fierté canadienne, la manifestation We Demand à Ottawa a été organisée en réponse, car les personnes queer et trans estimaient que la législation ne faisait pas suffisamment pour protéger la communauté LGBTQ2. #DécriminalisationHomosexualité

La société historique a lancé des matériels de recherche et d’éducation en Alberta pour sensibiliser les enfants à l’histoire LGBTQ2 au Canada, qui n’a jamais été enseignée auparavant dans la province. #ÉducationLGBTQ2

« L’année dernière, nous avons fait des recherches sur toutes les communautés Pride en Alberta. Nous essayons de découvrir cette histoire cachée et les histoires qui n’ont pas été racontées et de les rendre accessibles à tous », a déclaré Jonathan Niemczak de la Société historique de la fierté canadienne à Global News samedi. #HistoireCachée

L’organisation a également lancé la campagne Capture Pride History, qui encourage tout le monde à soumettre des photos d’événements Pride à une base de données photo en direct. #CapturePride

« L’éducation et le projet de recherche visent tous deux à connecter les gens à cette histoire et à ce pour quoi nous nous sommes battus et à ce que nous avons accompli », a déclaré Vickery. « C’est un rappel de notre force et de l’importance de se rassembler en tant que communauté. » #CommunautéLGBTQ2

La Parade de la fierté de Calgary est un événement symbolique qui célèbre l’acceptation et la diversité de la communauté LGBTQ2 tout en contribuant à l’histoire LGBTQ2 et à sa visibilité en Alberta. #VisibilitéLGBTQ2 #AcceptationLGBTQ2

En fin de compte, la Pride Parade est un moyen de célébrer la solidarité, la résilience et la fierté de la communauté LGBTQ2 à Calgary. #SolidaritéLGBTQ2 #RésilienceLGBTQ2 #FiertéLGBTQ2 #CommunautéLGBTQ2

Hundreds of people celebrated LGBTQ2 joy and resilience during Calgary’s Pride Parade on Sunday.

The parade started at around 11 a.m. at the intersection of 9th Avenue Southwest and Fifth Street Southwest, ending at around noon at Fort Calgary. An all-ages festival was to be held in Prince’s Island Park throughout the afternoon and evening after the parade.

Many attendees describe Pride as an event to showcase the diversity of the LGBTQ2 community in Calgary. For them, Pride is a day to tell others that they have the right to feel comfortable in their own identities and bodies.

“The queer community is incredibly strong and diverse and incredibly helpful,” said Rocket Mercury, who attended the parade earlier on Sunday.

“You’ve got to be ready for everybody. … You need to be ready to support everybody. You need to be learning and educating yourself and diversifying your friend groups.”

Story continues below advertisement

“It’s all about the confidence. It’s being able to feel comfortable in your community and being able to feel beautiful in the community,” said Kenney Mercury, another parade attendee.

Others say Pride is a way to connect people with the LGBTQ2 community in Calgary and a way to stand in solidarity with queer and trans people.

Allison Vickery of the Canadian Pride Historical Society told Global News the Pride Parade brings everyone together which helps queer and trans people feel safe.

“In Alberta, we are taking a bit of the turn and there’s been a bit of backlash against the LGBTQ2+ community. Some people are feeling less safe to come out to events like this and that’s why it’s important to come together and help people feel safe,” she said.

Vickery said it is also important to document LGBTQ2 history to highlight the accomplishments of queer and trans people and the resiliency of the community.

The first Pride marches were held in New York, Los Angeles and Chicago on June 28, 1970, according to the Library of Congress. Thousands of LGBTQ2 people gathered to commemorate the Stonewall Uprising a year ago, when LGBTQ2 people fought back against the police during a raid of the Stonewall Inn in New York City.

In Canada, the Pride movement is made up of multiple protests and activism efforts across the country. However, the catalyst was the decriminalization of homosexuality in 1969, according to the Canadian Pride Historical Society. The We Demand rally in Ottawa was organized in response because queer and trans people felt the legislation did not do enough to protect LGBTQ2 people.

Story continues below advertisement

The historical society launched research and education materials in Alberta to educate children about LGBTQ2 history in Canada, which has never been taught before in the province.

“Over the last year, we’ve been researching all the Pride communities in Alberta. We’re trying to discover this hidden history and the stories that have not been told and making it available for everyone,” Jonathan Niemczak of the Canadian Pride Historical Society told Global News on Saturday.

The organization also launched the Capture Pride History campaign, which encourages everyone to submit photos of Pride events to a live photo database.

“Both the education and the research project are meant to connect people to that history and what we fought for and what we accomplished,” Vickery said.

“It’s a reminder of how strong we are and how important getting together as a community is.”

&copy 2023 Global News, a division of Corus Entertainment Inc.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *